Place au Football, le mercato est terminé ! Bilan club par club en Ligue 1

Place au Football, le mercato est terminé ! Bilan club par club en Ligue 1

 

Le marché des transferts estival est maintenant terminé, le football peut reprendre sa place au centre des débats. Cette intersaison, la Ligue 1 a été un des championnats les plus actifs du mercato avec en tête d’affiche l’arrivée de Neymar et le feuilleton M’Bappe. N’oublions pas le retour des coachs Bielsa et Ranieri, la montée en puissance du projet de l’OM, le retour de nombreux anciens de notre championnat, le changement de génération à Lyon et à Saint Etienne, la saison d’après titre pour Monaco et la gestion de départs importants, le retour de Strasbourg et plein d’autres choses passionnantes. La Ligue 1 est maintenant bien armé pour redevenir un grand d’Europe. Pour cela, il faudra tout de même montrer sur le terrain du beau spectacle, des buts et exister en Coupe d’Europe (Ligue des Champions et Ligue Europa).

 

En attendant, voici le bilan club par club du mercato de Ligue 1.

 

 

Ligue 1 2018

 

 

 

Amiens, la découverte

Cela va être une grande première pour Amiens. Promu en Ligue 1 pour la première fois de son histoire, le SC Amiens va enfin découvrir le haut niveau. L’objectif sera donc de se maintenir. Pour y parvenir, Amiens a recruté intelligemment avec des joueurs expérimentés (Bodmer), des retour en Ligue 1 (Gakpé, Kakuta) et des étrangers bien ciblés. Mais ils vont aussi s’appuyer sur le dynamisme et la qualité du groupe qui vient d’être promu et qui mérite que le regarde de plus près.

Est-ce que cela sera suffisant pour se maintenir en Ligue 1 ?

 

amiens.jpg

 

Angers : Stabiliser sa place en Ligue 1

Il serait bien que le SCO réussisse un meilleur début de saison que la saison dernière afin de ne pas courir après les points toute la saison. Ils ne réaliseront sans doute pas une aussi bonne seconde partie de saison que la saison dernière. Il faudra également digérer le beau parcours en coupe de France (finaliste contre le PSG 0-1) S’ils arrivent à être régulier, Angers se maintiendra sans trop de difficultés et cela malgré des départs importants de N. Pepe et de C. Ndoye le capitaine.

Le coach Stéphane Moulin a bien recruté en attaque avec le jeune espoir T. Touré, E. Crivelli et B. Guillaume. Pour le reste c’est surtout la strabilité qui est de mise pour ce club bien structuré sportivement et financièrement. Il faudra tout de même faire le plein de points au stade Jean Bouin pour avoir la vie tranquille. Une mauvaise passe est si vite arrivé !

 

angers

 

Bordeaux : Confirmer ou stagner

Après une première saison sous l’ère Jocelyn Gourvennec, les Girondins de Bordeaux vont devoir faire au moins aussi bien. Sixième la saison dernière, les Girondins aurait dû retrouver l’Europe avec une qualification pour Europa League mais ils se sont déjà fait éliminés en phase de qualification. Cela aura au moins l’avantage de se concentrer sur la Ligue 1.

Les départs de nombreux cadres comme Cédric Carasso, Nicolas Pallois, Jérémy Ménez ou Nicolas Maurice-Belay ainsi que celui de l’espoir Adam Ounas ont été compensé par les arrivées de B. Costil et par de nombreux paris sur des joueurs étrangers. Un joueur à surveiller de près : Le brésilien Otavio.

Cela ne fait-il pas beaucoup trop de paris tentés par les dirigeants et le coach Bordelais ?

 

Bordeaux.jpg

 

Caen : Danger pour les Normands

Il a fallu attendre la dernière journée pour que les Caennais se maintiennent en Ligue 1 lors de la saison dernière. La saison fut donc longue et éprouvante. Le Stade Malherbe de Patrice Garande a laissé partir des « anciens » pour rajeunir son effectif mais conserve R. Vercoutre, Da Silva et J. Féret. Ivan Santini bonne surprise de la saison dernière confirmera-t-il ? Côté départ, Yann Karamoh a choisi de quitter la Ligue 1 pour aller se perdre à l’Inter Milan.

Onze nouveaux joueurs arrivent dont Y. Ait Bennasser et A. Mbengue qui seront intéressants à suivre cette saison.

La saison risque quand même d’être compliquée pour les Caennais qui ne devront pas se rater.

 

Caen

 

Dijon : Confirmation ou lutte pour la descente

Dijon a vécu une saison dernière un peu bizarre. 16ème et donc au bord du précipice, les Dijonnais ont alterné le bon et le très mauvais la saison dernière. Capable de résister aux « gros » clubs, ils ont aussi perdu des points bêtement. Malgré le départ de L. Diony, le coach Olivier Dall’Oglio et son staff ont réussi à conserver l’excellent gardien Baptiste Reynet et ont bien recruté en Ligue 1. Notons également le bon coup réalisé avec le retour en France de l’ex-Nantais P. Djilobodji, qui était parti se perdre à Chelsea.

Si les Dijonnais sont plus réguliers que la saison dernière, ils pourraient être une bonne surprise de cette saison de Ligue 1.

Dijon

 

Guingamp : Attention à ne pas vivre « un Lorient Bis »

L’En Avant Guingamp d’Antoine Kombouaré a également alterné le bon, en première partie de saison, et le mauvais sur la deuxième partie, avec de grosses difficultés pour terminer sereinement.

C’est pourquoi, il y a eu beaucoup de mouvements cet été chez les Bretons.De nombreux joueurs sont arrivés pour compenser les départs sans pour autant beaucoup chambouler « le 11 titulaire ». Seuls les étrangers Robocho et Phiri devraient s’y installer dans un premier temps. A noter également l’arrivée du jeune M. Thuram.

Attention, il ne faudrait pas vivre la même mésaventure que les voisins Lorientais.

 

Guingamp

Lille : Transition ou outsider ?

Le projet de Gérard Lopez est maintenant totalement en place. Marcelo Bielsa a les mains libre pour travailler comme il le souhaite. La première étape de ce projet est de finir dans les cinq premiers de Ligue 1. Tout à fait possible sur le papier mais Bielsa et Campos ont choisi de faire le grand ménage au sein du club. Lille est le club qui a enregistré le plus de mouvements. Ce n’est donc jamais simple de commencer une saison dans ces conditions et les points perdus dans la première partie de saison pourraient coûter cher à la fin.

Ainsi, le LOSC est allé chercher des Brésiliens prometteurs comme l’attaquant de Sao Paulo Luiz Araujo, son coéquipier Thiago Mendes ou Thiago Maia de Santos. Nicolas Pépé l’espoir d’Angers convoité par plus de dix clubs et Kévin Malcuit arrive aussi comme potentiels titulaires. Intéressant sur le papier, il va falloir que ces joueurs trouvent leur marque et prouvent en Ligue 1.

Bielsa aura-t-il la patience d’attendre plusieurs mois pour voir son groupe faire de belles choses ?

 

Lille.jpg

 

Lyon : Reconstruction et podium ?

Cette fois c’est sûr, Lyon est a un tournant. Avec les départs de Corentin TolissoAlexandre Lacazette, Maxime Gonalons et Rachid Ghezzal, c’est toute une génération de la formation Lyonnaise que laisse sa place. Pour compenser cela, le président Aulas et son entraîneur B. Genesio ont choisi de recruter malin et à l’étranger. Ainsi Fernando Marçal, F. Mendy, Marcelo, K. Tete, Mariano Diaz, B. Traoré, T. Ndombélé débarquent chez les Gones pour compenser les départs et apporter leur expérience ou leur jeunesse.

Si ces joueurs de qualité arrivent à former un collectif, Lyon pourra viser un retour en Ligue des Champions. Le président Aulas sait-il de nouveau recruter ?

 

Lyon

 

 

Marseille : Grandir ou mourir !

Là encore un nouveau projet se met en place. Le propriétaire Frank Mc Court et son président-délégué Jacques-Henri Eyraud vont tenter de réchauffer les coeurs des supporters Marseillais, ce qui n’est pas gagné d’avance. L’Olympique de Marseille a perdu peu de joueurs mis à part le buteur Bafetimbi Gomis qui n’a pas voulu rester.

Côté arrivé, Rudi Garcia et Andoni Zubizarreta ont eu beaucoup de difficultés à recruter. Difficile de se faire vendre des joueurs au juste prix quand on est considéré comme un nouveau riche. Il y a eu beaucoup de désillusions dans ce mercato mais également des désaccords sur le choix des joueurs. Malgré cela, les Marseillais ont réussi à recruter de bons joueurs dont le retour de Steve Mandanda, les arrivées d’A. Rami et A. Abdennour en défense centrale, de J. Amavi de retour en Ligue 1, de l’attaquant K. Mitroglou et surtout de l’international Brésilien Luiz Gustavo.

 

Pas mal, quand même ! De quoi espérer lutter pour la 3ème place en Ligue 1.

 

Marseille

 

Metz : Confirmer ou sombrer

Après une belle quatorzième place la saison dernière, cette saison sera à quitte ou double pour les Grenats. Philippe Hinschberger devra encore reconstruire un collectif avec de nombreux départs et de nombreuses arrivées. Là encore, le début de saison et les points perdus à domicile seront déterminants à la fin de la saison.

Les arrivées d’E. Rivière et de N. Roux vont booster l’attaque, comme celles au milieu de l’Argentin B. Fernandez et du Brésilien M. Cafu ou encore de l’Allemand P. Wollscheid en défense. A surveiller, l’arrivée des jeunes I. Niane et A. Jallow de l’académie Sénégalaise Génération Foot, partenaire exclusif du FC Metz

Il y a quand même un bon coup à jouer si Metz continue d’être séduisant dans le jeu comme ce fut régulièrement le cas la saison dernière.

 

Metz.jpg

 

Monaco : Est-ce possible de lutter avec le PSG ?

Qu’est-ce que Monaco peut faire de mieux que la saison dernière ? Simplement recommencer ! A une différence près, les Monégasques seront cette fois très attendus. Leonardo Jardin devra tout même faire sans Bernardo Silva, B. Mendy, T. Bakayoko et K. Mbappé, grands artisans du titre de champions de Ligue 1.

Il y a quand même de bonnes nouvelles avec Fabinho, Falcao et T. Lemar qui sont restés sur le rocher. Pour les accompagner, le prometteur Belge Yuri Tielemans arrive tout comme K Baldé, S. Jovetic, R. Ghezzal, T. Kongolo.

Pas sûr tout de même que cela soit suffisant pour rééditer l’exploit de la saison dernière. Une seconde place en Ligue 1 serait vraiment une belle saison pour les champions en titre. Il ne faudrait quand même pas finir à 15 points du PSG, mais les Monégasques ont les moyens de limiter la casse !

 

Monaco.jpg

 

Montpellier : Comment digérer « l’après Loulou »

Après une longue et difficile saison 2016-2017, le MHSC a également dû gérer le départ de son président historique (décédé le 29 juin à 74 ans). Beaucoup d’émotions qu’il a fallu gérer durant cette intersaison et qu’il faudra aussi gérer tout au long de cette saison 2017-2018. Il va aussi falloir gérer le départ pour le Betis Séville du meilleur joueur du club, Ryad Boudebouz, que les clubs de Ligue 1 n’ont pas voulu acheter pour la modique somme de 7 M€ (sic). Steve Mounié a choisi d’aller se perdre (sic) en Angleterre à Huddersfield Town promu en Premier League.

Heureusement, il y a des bonnes nouvelles ! Michel Der Zakarian revient à la maison (263 matchs comme joueur) pour entraîner l’équipe première. Arrive également l’ex-gardien Lorientais B. Lecomte, l’attaquant G. Sio (Rennes) et Sambia Junior, un jeune joueur très prometteur arrivant de Niort (Ligue 2). Casimir Ninga, gravement blessé est également de retour sur les terrains.

De quoi bien digérer le vide laissé par le « président Loulou » !

 

Montpellier

 

Nantes : Que va pouvoir faire Ranieri ?

Après une deuxième partie de saison leur permettant de finir 7ème, le FC Nantes va devoir reconstruire dans la continuité et avec un autre coach ! Pas facile comme équation. Sergio Conceiçao, le sauveur est parti accomplir son rêve en allant entraîner le FC Porto et Claudio Ranieri est de retour en Ligue 1 (après Monaco) pour assumer et assurer la montée en puissance du FC Nantes. Le technicien italien, récemment champion d’Angleterre avec le surprenant Leicester, va apporter son expérience aux Canaris.

Il ne pourra plus compter suGuillaume Gillet et le jeune Amine Harit mais avec sept nouveaux étrangers dont le gardien C. Tatarusanu, titulaire à la Fiorentina et international Roumain. Le groupe est de qualité et les recrues ont été ciblé comme l’attaquant à suivre K. Coulibaly ou le millieu Y. Ghanassy arrivant tous les deux de Belgique.

Quitte ou double pour le président Kita et ses hommes !

 

Nantes

 

Nice, confirmation ou naufrage ?

Le plus dur est toujours de confirmer. Pour l’OGC Nice, le défi va être immense ! Equipe surprise de la saison dernière en Ligue 1, finissant 3ème, elle ne le sera plus cette saison. Les Aiglons ont réussi à conserver leur entraîneur Lucien Favre et J.M. Seri  pourtant convoité par le PSG et le Barça (et même si ce dernier va devoir se remettre de son transfert avorté en Espagne). Le président, Jean-Pierre Rivère a réussi à conserver Mario Balotelli et à recruter une autre star en la personne du Néerlandais W. Sneijder. Ainsi, ces deux-là vont pouvoir reconstituer le duo de l’Inter Milan. Il date quand même de 7 ans ! Ajoutons, N. Mendy de retour sur la côte d’Azur, A Saint Maximin, R. Coly, C. Jallet, P. Lees Melou. Intéressant offensivement mais très préoccupant en défense avec trois défenseurs sur quatre en moins.

Le Gym a perdu des joueurs importants comme H. Dalbert, Y. Belhanda, R. Peireira et même Paul Baysse qui n’a bêtement pas été conservé par les dirigeants. Échouant en barrage d’accession à la Ligue des Champions, l’OGC Nice devra se contenter de la Ligue Europa cette saison. En parallèle, il leur faudra lutter pour parvenir à entrer dans le top 5 d’une Ligue 1 où la concurrence va faire rage. Pas simple !

 

Nice.jpg

 

Paris : Champion avec quelle avance ?

Après une saison décevante où les Parisiens ont été humilié en Ligue des Champions comme en Ligue 1, terminant seulement deuxième derrière Monaco et ne remportant que les deux coupes nationales et le Trophée des Champions, le PSG doit régir !

Des changements s’imposaient donc pour le président Nasser Al-Khelaïfi. Le coach Unai Emery est toujours -là mais le PSG s’est doté d’une « grosse » recrue dans le staff en la personne du portugais Antero Henrique, nouveau directeur sportif du club. Côté joueurs, aucun titulaire n’est parti malgré les envies d’ailleurs de Marco Verratti. Seuls les latéraux Maxwell (arrêt) et S. Aurier ont quitté le club.

Le PSG a voulu changer de braquer pour faire oublier le recrutement raté de la saison 2016-2017. Ainsi, Neymar débarque de Barcelone comme le plus gros transfert de tous les temps (222 M€), suivi du prodige Français K. Mbappe. Sans oublier l’expérimenté Dani Alves et le prometteur Y. Berchiche qui va obliger Kurzawa à faire des efforts. Peu de nouveaux joueurs mais d’une très grande qualité.

Le PSG est armé pour une belle saison de Ligue 1 et pour enfin franchir le cap des quarts de finale de la Ligue des Champions. A suivre pour la Ligue des Champions car pour la Ligue 1…

 

PSG

 

Rennes : Enfin la patte Gourcuff ?

Le Stade Rennais continue de stagner sans relief et cela malgré Christian Gourcuff. Pas sûr que cette saison donne beaucoup de joie aux supporters Bretons. Les cadres B. Costil, G. Sio, P. Mendes et G. Fernandes sont partis comme le jeune espoir A Diakhaby.

Pour compenser ces départs importants, plusieurs joueurs le Ligue 2, des étrangers inconnus et W. Khazri de retour en Ligue 1 arrivent au Stade Rennais.

Est-ce vraiment sérieux messieurs les dirigeants Rennais ? Attention à ne pas être le nouveau Lorient !

 

Rennes

 

Saint-Etienne : Gérer l’après Galtier

A Saint-Etienne, c’est l’heure des changements et pas seulement celui de l’entraîneur Christophe Galtier, parti après huit saisons chez les Verts. Côté joueurs, c’est aussi le changement avec les départs de B. CorgnetK. Malcuit, R. Beric, O. Tannane, J. Clément, N. Roux, F. Lemoine, J. Veretout, H. Saivet.

L’espagnol Oscar Garcia arrive sur le banc Stéphanois et pourra compter sur L. Perrin et S. Ruffier pour lui conter l’histoire du club. Cinq nouveaux joueurs arrivent de l’étranger dont G. Silva et Dioussé arrivant d’Italie, accompagné de R. Cabella, du jeune J. Bamba et surtout de l’ancien attaquant de Dijon Loïs Diony. Enfin un vrai buteur chez les Verts qui pourrait leur permettre de faire une belle saison.

 

Saint Etienne

 

Strasbourg : Enfin le retour des Alsaciens

Enfin ! Le Racing est de retour en Ligue 1. Rétrogradé en CFA2 en 2012, les Strasbourgeois ont dû remonter tous les niveaux un par un pour revenir au sommet. Champion de Ligue 2 dès la première année, la Meinau va de nouveau vibrer au son de la Ligue 1. Et il va falloir tout le poids « du 12ème homme » pour aider les promus.

Le président Marc Keller et le coach Thierry Laurey ont essayé de constituer un groupe homogène pour parvenir à l’objectif maintien. Ainsi, dix joueurs arrivent dont l’expérimenté B. Corgnet et les retours en Ligue 1 du talentueux J. Martin (formé à Montpellier) et de D. Foulquier. Sur le papier, ce groupe a les moyens de se maintenir mais il faudra prendre un maximum de points à domicile.

 

Strasbourg.jpg

 

Toulouse : En ont-ils fini avec les saisons galères ?

Et si le TFC était l’équipe surprise de cette saison ? Entre jeunesse et expérience, l’effectif toulousain a « de la gueule » sur le papier. Les jeunes Diop, Jullien, Lafont sont toujours là et sont même rejoints par d’autres jeunes comme Kelvin Amian, 19 ans. Andy Delort et Toivonen sont encore là pour mener l’attaque et seront servis par deux retours de poids en Ligue 1, G Imbula et M. Gradel. Deux « gros » recrutements pour Pascal Dupraz. En espérant qu’ils soient toujours de vrais footballeurs.

Le TFC ayant perdu peu de joueurs mis à part M. Braithwaite (après 4 ans de bons et loyaux services), les hommes du président Sadran pourraient donc être la bonne surprise de cette saison. Ce qui fait peu de doute, même si le football réserve parfois des surprises, c’est que les Toulousains ne devraient pas avoir besoin de lutter pour le maintien cette saison.

 

Toulouse

 

Troyes : Feront-ils encore l’ascenseur ?

Ces dernières saisons l’ESTAC a connu deux fois la montée Ligue 1 avant de redescendre directement. C’est d’autant plus dommage que le club pratique un jeu plaisant et mériterait de rester en Ligue 1. Les Troyens ont terminé troisième de Ligue 2 avant de battre Lorient en barrage d’accession. L’objectif est donc simple et s’appelle : maintien.

Pour y parvenir, avec peu de moyens, Jean-Louis Garcia a dû recruter malin avec les arrivées des expérimentés O. Vizcarrondo et M. Deplagne en plus de l’étranger Suk (FC Porto) ou encore Khaoui. Ils rejoignent ainsi l’ancien Benjamin Nivet, toujours là à 40 ans, ou encore l’attaquant A. Niane.

Il sera difficile de s’imposer face à cette équipe Troyenne et donc toutes leurs chances de rester en Ligue 1 !

 

Troyes

 

 

 

bilan mercato

 

Beaucoup de mouvements donc pour chacun des clubs de Ligue 1. Plus de 700 M€ d’achats de joueurs ce qui est un record comme les ventes d’ailleurs qui atteignent plus de 600 M€ hors bonus.

 

achats

 

 

 

 

 

 

 

 

incitation_a_laisser_un_commentaire-22

Une réflexion sur “Place au Football, le mercato est terminé ! Bilan club par club en Ligue 1

  1. Pingback: Place au Football, le mercato est terminé ! Bilan club par club en Ligue 1 - Football-News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s