Euro Féminin 2017 : L’équipe de France Féminine enfin en route vers la victoire ?

Euro Féminin 2017 : L’équipe de France Féminine enfin en route vers la victoire ?

 

euro2017

 

Du 16 juillet au 6 août, se déroule le championnat d’Europe de football féminin. Pour cette 12ème édition, l’Euro Féminin se dispute aux Pays-Bas avec 16 équipes ce qui est une première en phase finale (12 équipes auparavant).

Qui succédera à l’Allemagne, vainqueur de l’édition 2013 ?
La Suède, l’Angleterre, les Pays-Bas, l’Espagne, la Norvège font partie des outsiders au même titre que les Bleues d’Olivier Echouafni. L’équipe de France, troisième nation mondiale et deuxième nation européenne au classement FIFA, parviendra-t-elle à franchir la barrière des quarts de finale, ce qu’elle n’a jamais réussi à faire jusque-là ?

Il va falloir se débarrasser de l’ogre Allemand, huit fois champions d’Europe dont les six dernières éditions. Alors quels sont les atouts des Bleues pour aller chercher une médaille mais surtout le titre de championnes d’Europe.

 

La confiance du foot féminin Français

En mars dernier, les Bleues disputent et remportent le tournoi SheBelieves Cup aux Etats-Unis, aux dépens de l’Allemagne, de l’Angleterre et des Etats-Unis. Une première victoire pour les Bleues face à des adversaires de premiers rangs. Une réelle preuve que cela est devenu possible.
Il y a eu ensuite la finale de la Ligue des Champions 100% française entre Lyon et le Paris Saint Germain. La D1 féminine prouve sa montée en puissance en Europe. Ainsi 13 joueuses sur les 23 convoquées pour l’Euro 2017 étaient concernées par cette finale.

 

Un groupe avec de l’expérience…

Les Bleus comptent sept joueuses avec plus de 120 sélections. L’ossature du groupe a peu changé avec dans les buts, Sarah Bouhaddi qui va disputer sa 5ème phase finale et qui réalise sans sans sa meilleure saison. Wendie Renard, la capitaine, bientôt 80 sélections à seulement 26 ans. Camille Abily, Elise Bussaglia et Amandine Henry au milieu de terrain laissent peu de place aux jeunes. En attaque, Eugénie Le Sommer et Marie-Laure Delie vont de nouveau mener l’attaque des Bleues et seront de nouveau accompagnées par Gaëtane Thiney qui est de retour après sa mise « au placard » par l’ex-sélectionneur Philippe Bergeroo. La majorité de ces joueuses vont vivre leur dernier Euro voire même leur dernière compétition internationale. Après tous les échecs précédents, elles ont bien conscience que c’est leur dernière chance et qu’il ne faudra pas la louper !

 

…et de la jeunesse talentueuse

Les Bleues pourront aussi s’appuyer sur une nouvelle génération talentueuse et prometteuse. Le groupe d’Olivier Echouafni a une moyenne d’âge de 26 ans et 1 mois, soit un an de moins que lors de l’Euro 2013. En prévision de la Coupe de Monde 2019 en France, le sélectionneur a choisi de renouveler son groupe, ce qu’avait déjà un peu fait Bergeroo mais avec la différence de leur donner plus de temps de jeu et une véritable importance dans le groupe. Ainsi Sakina Karchaoui (21 ans), Griedge Mbock (22 ans), Eve Perisset (22 ans), Aïssatou Tounkara (22 ans), Grace Geyoro (20 ans), Kadidiatou Diani (22 ans) ont beaucoup joué ces derniers mois avec les Bleues. Et elles ne font pas que participer !

 

La patte Olivier Echouafni

Choix inattendu au poste de sélectionneur de l’équipe de France Féminine, Olivier Echouafni a su imposer sa patte lors de sa première année à la tête des Bleues. Il a beaucoup écouté les joueuses, les clubs également en y passant du temps, sur leur terrain et dans leur vie. Il maîtrise maintenant parfaitement le fonctionnement du foot féminin. Après l’écoute, place à la fermeté dans la vie du groupe et dans le rôle de chacun sur et en dehors du terrain. « Les jeunes ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers. Par moments il y a un laisser-aller. Je serai là pour recadrer. Les anciennes doivent aussi leur montrer que cela ne se fait pas automatiquement » disait-il.
Il a également ordonné aux joueuses de ne pas prendre le repas plusieurs fois de suite avec les mêmes joueuses. Aurait-il vu qu’il y avait des clans dans le groupe Bleues ? Ce n’est plus un secret de polichinelle ! Fallait-il encore avoir le courage d’y mettre fin, ce qui n’avait jamais été fait auparavant.
A 45 ans, Olivier Echouafni a déjà imposé sa patte. Griffera-t-elle tous les adversaires des Bleues ?

Et si l’atout n°1 des Bleues n’était autre que son sélectionneur ?

 

 

euro2017.

 

Le groupe des Bleues pour l’Euro Féminin 2017 :

Gardiennes : Sarah Bouhaddi ( Lyon), Méline Gerard (Lyon), Laëtitia Philippe (Montpellier)
Défenseurs : Laura Georges (PSG), Jessica Houara D’Hommeaux (Lyon), Sakina Karchaoui (Montpellier), Griedge Mbock Bathy (Lyon), Eve Perisset (PSG), Wendie Renard (Lyon), Aïssatou Tounkara (Juvisy)
Milieux : Camille Abily (Lyon), Elise Bussaglia (Wolfsburg), Grace Geyoro (PSG), Amandine Henry (Portland), Claire Lavogez (Lyon), Clarisse Le Bihan (Montpellier), Sandie Toletti (Montpellier)
Attaquantes : Camille Catala (Juvisy), Marie-Laure Delie (PSG), Kadidiatou Diani (Juvisy), Eugénie Le Sommer (Lyon), Elodie Thomis (Lyon), Gaëtane Thiney (Juvisy)

 

 

Les matchs du 1er tour des Bleues dans le Groupe C :

18 juillet à 20h45 : France – Islande à Tilburg
22 juillet à 20h45 : France – Autriche à Utrecht
26 juillet à 20h45 : Suisse – France à Breda

 

 

 

 

incitation_a_laisser_un_commentaire-22

 

 

Une réflexion sur “Euro Féminin 2017 : L’équipe de France Féminine enfin en route vers la victoire ?

  1. Pingback: Euro Féminin 2017 : L’équipe de France Féminine enfin en route vers la victoire ? - Football-News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s