Suède – France 2-1. Analyse et bilan des Bleus : Kanté, le vrai problème Deschamps

Suède – France 2-1. Analyse et bilan des Bleus :
Kanté, le vrai problème Deschamps

 

france-suede-coupe-du-monde-2018

 

 

L’équipe de France se déplaçait en Suède avec l’espoir d’augmenter l’écart avec le second du groupe dans la perspective de la qualification à la coupe du monde 2018 en Russie.

Après la belle victoire, la semaine dernière face au Paraguay (5-0) à Rennes, les Bleus abordaient donc ce match face au deuxième du groupe A. Dans sa composition d’équipe, le sélectionneur Didier Deschamps n’effectue que deux changements par rapport au match de Rennes avec le retour attendu de Varane et la titularisation, plus surprenante, du « chouchou » du coach, Moussa Sissoko.

 

suède-france

 

 

Griezmann, Payet, Pogba, les leaders pas au niveau

Dans le 4-4-2 devenu habituel, avec Griezmann en soutien de Giroud, les Bleus ont dominé le match sans pour autant parvenir à faire la différence. Les Suédois, motivé par l’enjeu, ont posé des problèmes aux Bleus dans l’agressivité et l’impact physique, gagnant ainsi de nombreux duels permettant aux locaux de se procurer quelques offensives dangereuses . Malgré cela, les Bleus étaient largement au-dessus de leur adversaire avec une technique collective et individuelle bien plus aboutie. Le football serait tellement simple si cela suffisait ! Ses matchs de fin de saison sont toujours très compliqués pour les Français qui ont pour habitude de ne pas faire les efforts supplémentaires permettant de compenser la fatigue d’une longue saison. Ainsi, Griezmann, Payet et Pogba n’ont pas été les leaders attendus, capables de porter les Bleus comme le font les grands joueurs. A moins qu’ils ne soient pas si « grand joueur » que cela ?
Le sélectionneur a aussi sa part de responsabilité dans ces défaillances individuelles. Malgré ce que peuvent dire certains spécialistes, journalistes et donneurs de leçon du football français, personne n’aurait titularisé Mbappé à la place de Griezmann. Pareil pour Payet. Difficile de lancer le jeune Lemar dès le début du match. Quand à Pogba, il n’est jamais mauvais mais sa nonchalance devient… déprimante. Pour ces trois-là, l’erreur de Deschamps n’est pas de les titulariser mais plutôt de ne pas réagir plus vite. Dès la 60ème minute et même avant, Lemar aurait dû remplacer Payet et Mbappé aurait dû remplacer Griezmann peu de temps après.

 

Sissoko ou Dembélé ?

Commençons par le commencement, Ousmane Dembélé a-t-il déjà été très bon en équipe de France ? Non. Il a été bon la semaine dernière pour son retour à Rennes mais sans être non plus exceptionnel. Sur un match où l’on sait que l’impact physique sera importante, il n’est pas illogique de voir le puissant Sissoko débuter le match. Il n’a d’ailleurs pas été mauvais, son match étant correct et son entente avec le Sididé fut bonne. Au-delà du débat Sissoko-Dembélé, le regret et surtout de ne pas voir Thauvin, resté dans les tribunes.

 

Kanté, le vrai problème Deschamps !

La question est simple : Comment expliquer faire jouer Matuidi et pas Kanté ?
Didier Deschamps a la chance de posséder deux milieux relayeurs, capable de jouer chacun dans un schéma tactique différent. Dans un 4-3-3, Matuidi est excellent depuis plusieurs saisons, même s’il marque un peu le pas cette saison. N’Golo Kanté, meilleur joueur de Premier League et quand à lui moins performant dans le 4-3-3 en tant que relayeur et n’est pas du tout à l’aise en tant que sentinelle. Plus difficile de comprendre le choix du sélectionneur quand on sait que les Bleus ne jouent plus en 4-3-3 et qu’en 4-4-2 ou en 4-5-1 avec deux milieux de terrain dans l’axe, Kanté est le meilleur complément possible à Paul Pogba. Incompréhensible !

 

 

Rappelez-vous qu’après le match amical face à l’Espagne, ceux qui reprochent à Deschamps de n’avoir rien tenter contre la Suéde, reprochaient également au sélectionneur d’avoir tenter de changer de tactique et de joueurs lors de ce match amical !  Un peu de logique et de bon sens, Mesdames, Messieurs, les spécialistes de notre planète football, même avec cette équipe-là, l’équipe de France aurait dû gagner ce match si ses joueurs avaient joué le jeu, le vrai !

 

 

Les notes des Bleus :

Lloris (2) : Pas grand chose à faire lors de ce match à part un bon arrêt sur un centre-tir au premier poteau. Bien sûr, la seule chose qui restera à jamais de ce match sera sa relance catastrophique. Il est évident qu’il serait trop facile de s’en prendre à Lloris mais cet aspect de son jeu est vraiment une lacune qu’il a déjà failli payer plusieurs fois en club avec des relances hasardeuses de ce type.

Sidibé (6) : Un bon match pour le Monégasque qui a beaucoup participé au jeu offensif et bien combiné avec Sissoko. Solide défensivement, il est quand même souvent à la limite dans les duels. Il doit vraiment progresser défensivement pour éviter de se jeter et de « se trouer ».

Varane (6) : Un match sobre et propre. Toujours utile dans le jeu aérien défensif, il devrait faire beaucoup plus dans le jeu aérien offensif mais ne se livre pas franchement sur les corners.

Koscielny (6) : Le même match que son copain de défense, dans un style différent.

Mendy (7 et 2) : Offensivement (7), il a été excellent multipliant les courses, les appels et les centres de bonne qualité. Par contre, défensivement (2), on dirait Patrice Evra ! Il est responsable sur le premier but Suédois en revenant dans l’axe « comme un bourrin ». Ce n’est pas la première fois qu’il coûte des buts à son équipe pour ce type de faute de placement.

Pogba (5) : Sobre et jouant beaucoup plus simple qu’il y a un an, il a beaucoup progressé dans ce domaine. Mais on attend plus d’un joueur de sa classe sur le plan offensif. Il oriente bien le jeu mais à une lenteur… Lâche-toi Paul !

Matuidi (4) : Sobre, propre défensivement mais rien de plus. Dans ce rôle à deux milieux axiaux , il n’ose pas percuter, du coup aucun décalage amenant le surnombre. Aucun intérêt dans ce rôle pour gagner un match.

Sissoko (5.5) : Il a fait un bon match et a bien combiné avec Sidibé. Il faudrait juste qu’il soit décisif.

Payet (4) : Sans être complètement mauvais, il n’a pas apporté grand chose au jeu offensif des Bleus. Malgré tout, son entente avec Mendy est bonne et si le Monégasque a pu s’amuser dans le couloir gauche, c’est aussi car Payet lui a ouvert des brèches. A ne pas sous-estimer. Il aurait quand même dû être remplacé beaucoup plus tôt.

Griezmann (4) :  Le 4-4-2 est fait pour lui. Il lui permet de se positionner derrière l’attaquant de pointe et lui permet ainsi de s’exprimer pleinement. Pourtant, il a été trop discret (12 ballons en 1ère mi-temps). Une seule grosse occasion de la tête, c’est insuffisant. Lui aussi, il aurait dû sortir plus tôt.

Giroud (6) : Un but extraordinaire qui permet aux Bleus de mener dans ce match. Il a été moins présent dans le jeu que lors des précédents matchs. Aucun doute possible concernant sa présence dans le 11 des Bleus.

 

 

Classement du groupe A :

groupe A

 

Rendez-vous pour les matchs contre les Pays-Bas (jeudi 31 août), le Luxembourg (dimanche 3 septembre), en Bulgarie (samedi 7 octobre) et contre la Biélorussie (mardi 10 octobre)

 

mondial 2018

 

 

 

incitation_a_laisser_un_commentaire-22

Une réflexion sur “Suède – France 2-1. Analyse et bilan des Bleus : Kanté, le vrai problème Deschamps

  1. Pingback: Suède – France 2-1. Analyse et bilan des Bleus : Kanté, le vrai problème Deschamps - Football-News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s