Le RC Strasbourg en route pour la Ligue 1 !

 

Le RC Strasbourg en route pour la Ligue 1 !

 

Strasbourg.jpg

 

Quel suspense dans ce championnat de France de Ligue 2 ! A seulement quatre journées de la fin, sept formations sont encore au coude-à-coude pour un billet direction l’élite l’an prochain, le septième n’ayant que sept unités de retard sur le leader actuel. Un leader qui n’est autre que le Racing Club de Strasbourg, club mythique de l’Hexagone et en passe de réussir un pari débuté il y a cinq ans en CFA 2.

 

Un passage par l’enfer

Lundi 22 août 2011. Au terme d’une saison conclue sur une quatrième place au classement du National (D3), le RC Strasbourg connaît l’une des pires dates de sa fabuleuse histoire. Incapable d’assurer sur le plan sportif depuis des années – ses relégations successives de Ligue 1 jusqu’au National sont là pour le démontrer – le club mythique de l’Est français se voit redressé judiciairement puis liquidé, directement relégué en CFA 2, équivalent de la cinquième division française. Une tragédie pour les amoureux du Racing à l’époque, mais qui ne sera au final qu’une période fondatrice du renouveau strasbourgeois. D’abord présidé par Patrick Spielmann, avec un intérim de Frédéric Sitterlé, le Racing est alors racheté par Marc Keller et son groupe d’investisseurs, ancien de la maison et passé par l’AS Monaco entre temps. Une prise de pouvoir bénéfique pour l’institution qui ne va alors cesser de progresser étape par étape, obtenant l’été suivant sa promotion en CFA.

 

Une progression linéaire

Terminés les problèmes de gestion et les turbulences internes, le club fait alors le choix d’une progression sur le long terme, en gardant toujours en tête l’objectif d’un retour au statut professionnel et à la Ligue 2. En misant sur des hommes d’expérience comme Stéphane Noro et Jean-Philippe Sabo, des habitués aux divisions inférieures comme Julien Perrin ou Anthony Sichi et des talents de la région à l’image de Guillaume Gauclin, le RCS fait le choix de la sagesse et parvient à se hisser directement en National au terme d’une saison en CFA aboutie sur le finish, voyant le club terminer à la première place de son groupe B devant Raon-l’Etape à la différence de buts. D’abord repêché de justesse en National dans l’affaire Luzenac après une première saison compliquée sur le plan comptable (16e et relégable), le Racing va ensuite connaître des saisons presque parfaites, d’abord quatrième en 2014-2015 puis champion en 2015-2016, lui conférant directement l’accession en Ligue 2. De retour sous statut pro, le club a alors réussi son premier pari à l’été 2016 : retrouver la Ligue 2 et le monde professionnel. Et au regard de la saison actuelle, il ne devrait pas s’en contenter.

 

Mai 2017 : l’apothéose ?

En prenant part au championnat de France de Ligue 2, Strasbourg a donc retrouvé depuis juillet dernier les terrains qu’il connaît bien. Bollaert, Bonal ou encore l’Abbé-Deschamps font de nouveau partie de l’itinéraire alsacien, pour le plus grand bonheur de ses supporteurs. Avec une affluence moyenne de près de 16.000 spectateurs, les fans du RCS répondent d’ailleurs présents cette saison, accompagnant leur équipe depuis la première journée sans discontinuer. Quatrièmes à la mi-saison, les hommes de Thierry Laurey leur ont d’ailleurs bien rendu, jusqu’à pointer aujourd’hui dans les hautes sphères du classement. Vainqueurs à Laval lors de la dernière journée (1-2), le meilleur buteur du club Boutaïb – 18 buts – et ses coéquipiers régalent et sont leaders, et restent même sur une exceptionnelle série de six matchs sans défaite, portant leur total à 17 victoires et 8 matchs nuls en 34 journées. Comptabilisant quatre unités d’avance sur le quatrième, le RCS est donc bien parti pour retrouver l’élite 10 ans après l’avoir quitté. Une victoire face au Havre ce week-end permettrait même à Baptiste Guillaume et consorts de n’avoir plus besoin que de six points pour valider leur ticket direction l’élite. Une juste récompense, qui viendrait valider le travail de tout un club depuis 5 ans. Et le retour en Ligue 1 de l’un des clubs les plus historiques du championnat.

 

Le pronostic de notre partenaire Wincomparator :

« Dans cette 35ème journée de Ligue 2, c’est Strasbourg qui semble le mwincomparatorieux armé. Plus efficace devant les cages, ancré dans une très bonne dynamique et motivé à l’idée de rejoindre la Ligue 1, le RCS devrait se défaire du HAC sans trembler. Sans compter que l’équipe visiteuse a présenté de grosses difficultés lors de ses précédents déplacements, il est donc compliqué d’imaginer dans ces conditions une défaite de la formation du Grand Est. Victoire logique de Strasbourg. »

 

 

 

 

 

 

incitation_a_laisser_un_commentaire-22

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s