Tactique – L’Olympique Lyonnais (Ligue 1) doit revenir au 4-4-2 en losange

L’Olympique Lyonnais doit revenir au 4-4-2 en losange !

 

Depuis quelques saisons, le 4-4-2 en losange ou diamant comme préfère l’appeler nos amis Anglais, est de retour dans le football moderne. Schéma tactique phare dans les années 80, il a fait sa réputation en France avec l’équipe de France mené par Platini et le fameux carré magique.

 

carre-83-86

 

Le 4-4-2 en losange revient donc en Europe depuis quelques saisons, et c’est aussi le cas en Ligue 1. Rémi Garde l’avait mis en place avec réussite à l’Olympique Lyonnais en 2013-2014 avant que son successeur Hubert Fournier ne continue dans cette voie. Enfin, dans un premier temps car Fournier puis Génésio ont ensuite changé de tactique par choix ou par contrainte. Il est vrai que la blessure de Nabil Fékir avec les Bleus en Septembre 2015, les méformes de certains et les diverses blessures dont celles d’Alexandre Lacazette, les entraineurs Lyonnais n’avait plus les armes dans leur effectif pour continuer à jouer avec deux attaquants, arrivant à peine à en trouver un seul.
Dans le football d’aujourd’hui, la tendance est plutôt de jouer avec un seul attaquant. Précisons plutôt, un seul attaquant dans l’axe !
Il est plutôt de mode de nos jours, d’expatrier les attaquants sur le côté et de ne plus jouer avec deux attaquants dans l’axe. Le meilleur exemple de la saison dernière étant Cavani au PSG, jouant sur le côté gauche du 4-3-3 de Laurent Blanc, laissant ainsi le seul Ibrahimovic en pointe.

Le Chili de Sampaoli, vainqueur de la Copa America 2015, a évolué en 4-4-2 en losange durant cette compétition et a largement convaincu les suiveurs par ses résultats mais aussi par son jeu séduisant. Cet exemple encourage les entraineurs a s’intéresser de nouveau au 4-4-2 en losange !

 

Lyon a-t-il encore les moyens de jouer en 4-4-2 en losange ?

Le groupe Lyonnais a peu changé depuis le départ de Rémi Garde, il est donc possible, sur le papier en tout cas, de revenir à ce schéma tactique qui a bien fonctionné par le passé avec ces mêmes joueurs.

Ce schéma demande tout de même une exigence particulière sur certains postes. Les latéraux sont les postes clefs du 4-4-2 en losange. Il demande forcement une grande rigueur défensive, des qualités de replacement mais il demande également de jouer nettement plus haut puisque l’aile est laissée libre par l’absence d’ailier ou de milieu de terrain de couloir. Seul le latéral se trouve systématiquement sur le côté.

 

4-4-2 losange.png

 

Du coup, il faut que la charnière centrale soit solide. Elle doit jouer haut pour ne pas laisser trop d’espace entre les ligne. Dans l’idéal, les centraux doivent aussi être de bon relanceur.
Malheureusement, c’est actuellement l’un des péchés de l’OL régulièrement en souffrance défensivement.

Au milieu, une sentinelle à l’ancienne (6) se trouvera entre les défenseurs centraux et les milieux relayeurs. Ces derniers (8 et 7) auront aussi un rôle important. Ils devront apporte le décalage offensif soit dans l’axe soit sur le couloir et être attentif aux contre-attaques afin de compenser les montées des latéraux. Les relayeurs peuvent également être les « constructeurs » du jeu. Dans une philosophie de jeu court la circulation de balle au milieu de terrain prend beaucoup d’importance. Les milieux de terrain doivent être patients dans leur jeu, n’hésitant pas à faire circuler le ballon sur la largeur pour travailler le bloc adverse dans le but de trouver le décalage afin de servir au mieux les attaquants.
Pour conclure, et même si c’est souvent le cas, le rôle des attaquants est prépondérant dans ce schéma tactique. Tout d’abord parce que jouer à deux attaquants n’est pas si simple que cela et qu’il ne faut pas se marcher dessus. Une fois n’est pas coutume, c’est surtout sur les phases défensives que leur rôles est le plus important. S’ils ne jouent pas le jeu de défendre, si l’un des deux ne décroche pas pour participer au bloc défensif, celui-ci sera en grand danger. Le risque de déséquilibre est très fort et très facile dans le schéma, surtout dans les couloirs.
A Lyon, il y a le duo d’attaquant Lacazette – Fekir qui connait parfaitement ce schéma tactique et où ils fit des merveilles les saisons précédentes dont la fameuse saison 2014-2015. Même si Fekir a un peu de mal à revenir à son meilleur niveau, leur complémentarité est un atout pour exploiter au mieux le 4-4-2 en losange.

 

lacazette-fekir

 

Sur le papier, il n’y a aucun doute que « cet l’Olympique Lyonnais » possède toujours les joueurs pour pouvoir évoluer en 4-4-2 en losange.

lyon-4-4-2-losange

 

Un schéma tactique ne sera jamais rien sans l’animation du jeu. Pour cela, les acteurs principaux seront toujours les joueurs. Il faudra donc que chaque joueur Lyonnais soit à son meilleur niveau pour parvenir à hisser le club sur le podium de Ligue 1. Ce qui est sûr, c’est que dans ce schéma-là chacun pourra exploiter au maximum ses qualités.

 

 

 

 

 

incitation_a_laisser_un_commentaire-22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s