Euro 2016 – L’analyse et les notes de France-Allemagne : les Bleus en finale !

L’équipe de France est en Finale de l’Euro 2016 !

 

Le Bleus de Didier Deschamps ont enfin conjuré le mauvais sort. Après 58 ans, une équipe de France de Football a enfin battu l’Allemagne en compétition officielle. Après les Coupes du Monde 1982, 1986 et 2014, l’équipe de France a remporté sa demi-finale contre l’Allemagne (2-0), une première face à cet adversaire depuis 1958, et se qualifie ainsi pour la finale de l’Euro 2016 où elle affrontera le Portugal.

 

L’analyse de Allemagne – France :

 France-allemagne

 

Dans un stade Vélodrome de Marseille bouillant, l’équipe de France rencontrait l’Allemagne, championne du monde en titre,pour le compte des demi-finales de l’Euro 2016. Cette demi-finale, qui était celle attendue, a tenue toutes ses promesses.

Dès les hymnes nationales, les Français avaient l’air dans un bon jour. Des visages déterminés, motivés, concentrés et surtout sans laisser percevoir de pression comme ce fut le cas pour les matchs précédents. Comme s’ils avaient rien à perdre face à l’ogre Allemand ou parce qu’ils sentaient que les dieux du football allaient être de leur côté pour cette demi-finales. Les cinq premières minutes allaient d’ailleurs dans ce sens, avec une agressivité dans les duels  et un pressing très haut qui permis aux Bleus de mettre la main sur le match. Les Allemands sont véritablement étouffés. Antoine Griezmann se créa la première occasion à la suite d’un une-deux avec Blaise Matuidi mais sa frappe est détournée par la main ferme de Manuel Neuer. La Mannschaft a des ressources et parvient à reprendre le dessus sur une équipe Française qui, assez bizarrement, s’est mise à reculer. Pendant 30 min les champions du Monde maîtrisent le ballon et dominent le match. Difficile de savoir si les Bleus de Deschamps avaient choisi volontairement d’attendre les Allemands en jouant avec un bloc défensif très bas ou si c’est la puissance des champions du Monde qui les ont contraint à reculer. Au final, malgré une très gros domination, l’Allemagne n’est pas très dangereuse avec seulement quelques actions (14e, 32e, et 39e) bien maitrisées par la défense des Bleus. Les Français n’évoluent qu’en contre-attaque (brouillonnes) mais parviennent à obtenir un pénalty incontestable sur une main de Bastian Schweinsteiger à la 46ème minute. Griezmann, courageux (surtout après avoir louper son penalty en finale de la Ligue des Champions) prend ses responsabilités et trompe Neuer. La France mène 1-0 à la mi-temps.

Les hommes de Joachim Löw ont pris un coup sur la tête et la seconde mi-temps sera équilibrée malgré la possession importante de l’Allemagne (68% sur l’ensemble du match). A la 76ème minute, Griezmann, encore lui, trompe une seconde fois Neuer sur un centre côté gauche de Pogba à la suite d’un dribble de grande classe. Les deux génies Bleus sont en action ! Cette fois, la Mannschaft ne s’en remettra pas et l’équipe de France s’envole vers la finale.
Très souvent critiquée la défense Française a été héroïque à l’image de son capitaine Hugo Lloris et d’une charnière Koscielny-Umtiti complice comme si elle avait déjà disputé cinquante matchs ensemble. Même Sagna et Evra se sont mis au diapason de leur coéquipiers.

allemagne-france..jpg

Les 11 de départ :

 

France : Lloris (cap) – Sagna, Umtiti, Koscielny, Evra – Pogba, Matuidi – Sissoko, Griezmann, Payet – Giroud

Allemagne : Neuer – Kimmich, Boateng, Höwedes, Hector – Schweinsteiger (cap), Kroos, Can –  Özil, Müller, Draxler

 

Le joueur du match : Antoine Griezmann

 

Pour qu’Antoine Griezmann exprime complétement son potentiel,  il doit jouer deuxième attaquant lui permettant de se déplacer librement sur toute la largeur du terrain. Didier Deschamps l’a bien compris et a donc oublié son habituel 4-3-3 pour mettre dans les meilleurs conditions son attaquant vedette. Sa vitesse et sa percussion ont mis à mal la défense un peu lourde des Allemands. Il cherche toujours à se glisser entre les lignes adverses et son intelligence de placement et de déplacement lui permettent d’être tout le temps dangereux. Une occasion dès la 7ème minute puis une première mi-temps à défendre et à jouer à fond les contre-attaque sans réussite.Puis vient la 47ème minute et ce fameux penalty qu’il n’hésite pas à frapper pour conjurer le sort de celui manqué en finale de Ligue des Champions avec l’Atletico Madrid. Épatant !

Il aura plus de ballons en seconde mi-temps et comme tout grand attaquant, il est opportuniste à la 72ème pour marquer le deuxième but du match. Un très grand match pour la nouvelle coqueluche du peuple Français.

 

Les notes des Bleus :

 

Lloris (8) : Il vient sans doute de disputer son meilleur match avec les Bleus. Depuis le début de cet Euro 2016, il se comporte comme un véritable capitaine, plein de maturité et de sérénité. Contre l’Allemagne il a dû s’employer pour prendre le dessus sur son rival Neuer. Deux très grosses parades (Can – 14ème et Müller – 92ème) pour montrer au monde du football qu’il est vraiment un grand gardien.

Sagna (6.5) : Très bon défensivement, il a été incisif dans les duels pour en rapporter une majorité. Plus surprenant, il a également était bon dans le jeu aérien. Dommage qu’offensivement, il n’apporte toujours si peu.

Umtiti (8) : Il a joué sa deuxième sélection comme un vieux briscard. Quel match ! Énorme présence physique, il s’est imposé dans les duels aériens et a même sauvé deux situations très chaudes (25ème et 32ème). Sa complicité avec Koscielny a été excellente.

Koscielny (7.5) : Même à droite de l’axe de la défense, il est toujours solide. Impeccable dans les duels aériens, il est aussi celui qui donne le ton dans les duels. Agressif juste comme il le faut, pas plus, pas moins, c’est vraiment lui le boss.

Evra (6) : Il a enfin élevé son niveau de jeu pour faire un match correct. Plus agressif dans les duels, il en a gagné quelques-uns dans un match où il avait souvent deux adversaires face à lui. Son expérience et son intelligence (il est pas con « tonton Pat » !)  l’aide à compenser ses limites. Mais cela reste très juste, surtout par rapport aux autres. En duel avec Schweinsteiger sur l’action du penalty, il en est donc à l’origine. Cela donne encore plus de crédit à sa prestation.

Matuidi (7) : On a enfin retrouvé Blaise Matuidi. Pendant tout le match, il a eu un gros volume de jeu et s’est projeté de nombreux fois pour apporter offensivement. Il est à l’origine de la première occasion (7ème). Son association avec Pogba est vraiment intéressante dans ce système de jeu. Il a d’ailleurs plusieurs fois rattrapé les erreurs de son jeune coéquipier.Un symbole de sa bonne performance, ce ballon perdu au milieu (39ème) qu’il va lui même récupérer avec autorité.

Pogba (7.5) : Comme son copain « Grizou », le 4-4-2 lui va bien. Son début de match est loupé avec plusieurs pertes de balle mais cela ne va pas durer. Il hausse le ton pour bien aider son copain du milieu de terrain à défendre durant la période forte des Allemands. A l’aise dans son association avec Matuidi, il défend beaucoup plus qu’avant, même s’il est encore maladroit et aurait pu provoquer un penalty, mais il arrive également à se projeter vers l’avant pour créer les décalages avec son aisance technique hors du commun. Son dribble court et rapide qui amène le second but est phénoménal. Ne lui reste plus qu’à être le héros de la finale !

Sissoko (8) : Il est l’un des fidèles soldat du sélectionneur et il rend bien la confiance que lui accorde Deschamps. On connaissait sa puissante mais Sissoko ce n’est pas seulement cela. Il est également bon techniquement, dans un style bien différent de Pogba ou Griezmann, et arrive à ressortir des ballons proprement dans des situations compliquées. Défendre, contre-attaquer, conserver le ballon, dribbler, centrer, frapper… il sait tout faire finalement !

Payet (5,5) : Le pauvre ! S’il y a un perdant à l’abandon du 4-3-3 c’est bien lui. Moins performant depuis deux matchs, il est moins à l’aise pour exprimer ses qualités dans ce schéma tactique. Il est moins libre de pouvoir repiquer dans l’axe sans peine de déséquilibrer le bloc Français. Il doit forcement défendre plus souvent mais il ne rechigne pas aux taches défensives, surtout que les adversaires des Bleus ont bien compris que le côté gauche de la défense était notre point faible. Payet doit donc souvent aider Evra. Cela n’aide pas à être performant.

Griezmann (9) :  voir ci-dessus

Giroud (6.5) : Est-ce que Griezmann serait à ce niveau sans Giroud ? Comme si l’avant centre Français s’était dévoué corps et âme pour faire briller son partenaire d’attaque. Giroud a fait du Giroud mais a semblé un peu plus en difficulté face aux défenseurs Allemands. Un peu plus brouillon que d’habitude, il a tout de même pesé sur la défense Allemande. Plus jamais je ne dirais de mal de lui tellement il est un exemple de générosité pour le collectif, prêt à « mourir » pour la France. C’est tellement agréable de voir un avant centre qui fait passer les intérêts de son équipe avant les siens.

Rendez-vous dimanche 10 Juillet 2016 au Stade de France à 21h00 face à nos amis Portugais.

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

 

Une réflexion sur “Euro 2016 – L’analyse et les notes de France-Allemagne : les Bleus en finale !

  1. Bonjour,
    C’était sans conteste le meilleur match livré par les Bleus lors de l’Euro 2016. J’avais regardé le match depuis mon mobile sur http://live.clicnscores.fr/ et je peux dire que la performance de la France était digne d’un champion. On a peut-être perdu la finale face au Portugal, mais battre les champions du monde reste un exploit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s