Quel entraineur pour Marseille, Bordeaux, Saint Etienne et Nice ?

galtier.jpeg

Quel entraineur pour Marseille, Bordeaux, Saint-Étienne et Nice ?

 

Alors que la saison de Ligue 1 vient de se terminer et avant même de songer à recruter des joueurs, la première mission des présidents de club va être de devoir trouver un entraineur pour la futur saison 2016-2017. Et même si la saison 2015-2016, n’a pas été tendre pour les entraineurs de Ligue 1, avec 13 entraineurs démis de leur fonction (donc deux à Marseille, Troyes, Reims et Montpellier). Mais cela ne va pas empêcher les clubs de changer de nouveau.

Certains clubs vont quand même rester sage, au moins jusqu’à Octobre et les premiers mauvais résultats. Le PSG (Blanc), Angers (Moulin), Caen (Garande), Lorient (Ripoll) déjà présent avec ces entraineurs en début de saison 2015-2016, auquel il faut rajouter les réussites des changements de cours de saison, Lyon (Genesio), Lille (Antonetti), Montpellier (Hantz), Bastia (Ciccolini) et bien sûr Toulouse (Dupraz) connaissent déjà leur entraineur. Il y a également Monaco qui va conserver Jardim car cela couterait trop cher.

Il y a aussi ceux qui ont déjà choisi leur nouvel entraineur pour la saison prochaine en rappelant des entraineurs chevronnés. C’est le cas de Nantes (Girard) et Rennes (Gourcuff),

Mais pour Nice, Marseille, Bordeaux, Saint-Étienne et Guingamp, la quête d’un nouvel entraineur est en marche.

Pour Guingamp, cela va dépendre du départ ou non de Jocelyn Gourvennec. Mais le Breton fait parti des entraineurs les plus sollicités sur le marché. Guingamp va donc vraisemblablement devoir trouver un nouvel entraineur.

A Nice, Claude Puel a envie partir. Tout d’abord parce qu’il n’a toujours pas digéré la gestion du club concernant ses fils. Ensuite, Puel est un entraineur expérimenté et sait que la saison prochaine, Nice ne sera pas au même niveau. Entre la difficile gestion de la coupe d’Europe, l’euphorie de cette saison et le départ de joueurs clés dont Germain ou Ben Arfa, le challenge ne va pas être aussi sympathique que cette saison. En plus, il est en fin de contrat donc c’est lui qui va décider de son sort.

Du côté de Saint-Étienne, Galtier a également envie de voir autre chose après plus de six ans chez les Verts. Le dilemme est simple, soit les dirigeants de Saint-Étienne changent un peu de stratégie pour répondre aux ambitions de leur entraineur, celui qui a permis au Vert de retrouver l’Europe et de bien figurer en Ligue 1, soit ce dernier partira. Et cela risque d’arriver cette saison tellement Galtier fait des appels du pied à ceux qui veulent bien l’entendre. En cas de départ, deux possibilités selon ses choix : Choix numéro 1, l’étranger et surtout l’Angleterre ou alors l’OM qui est le seul club en France qui rassemble ses faveurs. Mais Galtier aura-t-il des offres ? Pas sûr, et c’est ce qui va peut-être le faire rester !

Pour Bordeaux et Marseille, le dilemme est différent. Après avoir limogé Sagnol et Michel, les deux clubs ont choisi une solution interne avec Ramé pour les Girondins et Passi pour les Marseillais. La question est donc de savoir si l’un ou l’autre peut continuer l’aventure comme va le faire Genesio à Lyon. Le potentiel de ses deux garçons est intéressant mais est-ce que les dirigeants de ces deux clubs devenus des clubs moyens et mal gérés vont vouloir prendre le risque de les conserver dans un contexte de tension comme le sont les deux clubs ? Sans doute que non.

Ce qui est sur c’est que la valse des entraineurs va bien avoir lieu et que le show débutera quand Galtier, Puel et Gourvennec vont annoncer leur départ (ou pas).

Ces trois entraineurs vont donc entrer dans le marché avec tous les autres entraineurs ci-dessous. Voici une longue liste non-exhaustive :

Rudi Garcia, Rémi Garde, Roland Courbis, Hubert Fournier, Philippe Montanier, Willy Sagnol, Hervé Renard, Claude Makelele, Raymond Domenech, Jean Marc Furlan, Jean Pierre Papin, Elie Baup, Alain Boghossian, Sabri Lamouchi, Antoine Kombouaré, Laurent Fournier, Bernard Casoni, Francis Gillot, Michel Der Zakarian, Patrice Carteron, Paul Le Guen, L. Fernandez, Mickaël Landreau, Lucien Favre,Sergio Conceição, Marcello Gallardo, Cesare Prandelli, Marc Wilmots,

 

Alors quel entraineur pour Marseille, Bordeaux, Saint-Étienne et Nice ?

Marseille :

Même si Labrune préfère les entraineurs étrangers (en espérant surtout que ce dernier ne soit bientôt plus là !), il y a deux entraineurs qui sortent du lots pour entrainer l’OM. Il s’agit de Rudi Garcia et de Christophe Galtier. Mais le premier ne reviendra pas en Ligue 1. Il a plusieurs autres propositions intéressantes et de toute façon, il coûterait trop cher à l’OM actuellement. Galtier a envie de l’OM mais son envie de l’étranger et encore plus fort. Le prochain entraineur de l’OM pourrait donc être Jocelyn Gourvennec qui connait la maison pour y avoir jouer. Son calme peut parfaitement correspondre à l’OM. Mais Franck Passi peut également pour montrer son talent d’entraineur. Surtout dans la période compliquée que vit l’OM.

Saint-Étienne :

La mission des dirigeants Stéphanois ne va pas être simple. Les entraineurs savent tous qu’à Saint-Étienne, l’entraineur n’a pas énormément de moyen pour recruter et encore moins concernant le salaire des joueurs. Difficile donc d’avoir un entraineur qui aura un gros salaire. Le profil idéal (si un profil idéal existe) est Jocelyn Gourvennec. Mais le Breton est sollicité par Marseille et Bordeaux également. Le meilleur projet sera donc sélectionné par Gourvennec. Et il n’est pas certains que ce soit celui des Verts. Des entraineurs expérimentés comme Montanier ou Puel peuvent correspondre au projet Stéphanois mais un entraineur plus jeune ou moins expérimenté comme Lamouchi ou Renard pourrait être intéressant. Ce qui risque de clore rapidement le débat c’est que Christophe Galtier aura peu d’offres… donc il va sans doute rester !

Bordeaux :

Depuis plusieurs années Bordeaux aime lancer des entraineurs en Ligue 1 comme ce fut le cas pour Blanc ou Sagnol et d’autres avant eux. Alors soit les dirigeants choisissent de continuer dans cette voie et pourraient faire appel à Boghossian, Lamouchi ou des étrangers comme Wilmots, le Belge va quitter la sélection de la Belgique à la fin de l’Euro 2016, ou encore Sergio Conceição et Marcelo Gallardo, jeunes entraineurs étrangers prometteurs. Soit les Girondins changent de tactique pour un entraineur plus chevronné comme Puel, Kombouaré, Montanier, Gourvennec  ou Rémi Garde. Ce dernier a sans doute le profil idéal pour entrainer les Girondins de Bordeaux mais il ne viendra pas sans être sûr d’avoir une équipe pour jouer dans le premier tiers de la Ligue 1. Jocelyn Gourvennec a aussi un profil qui plait au président Triaud. Il y a donc de grandes chances que ce soit l’un de ces deux-là. A moins qu’il ne choisissent un tout nouveau comme Mickaël Landreau…

Nice :

Aïe, aïe, aïe, la saison 2016-2017 de l’OGC Nice risque d’être compliquée ! Il va falloir trouver un entraineur qui est envie de vivre l’Europe (facile) mais qui devra s’accommoder de ses contraintes (matchs tous les trois jours par exemple) et qui devra également être capable de reconstruire une équipe qui va perdre des joueurs clés. H. Fournier, Furlan ou Kombouaré ont déjà eu ce type d’expériences. Un étranger est aussi une possibilité pour rappeler aux bons souvenirs de Gernot Rohr. Lucien Favre pourrait avoir ce profil. Pourquoi pas le retour en France d’entraineurs comme Le Guen ou Carteron.

 

Les prochains jours vont délivrer les heureux élus de ce métier de fou !

 

(En gras, les favoris pour My Football Club)

footballers

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s