Ligue 2 – Ludovic Genest : « J’ai envie de me stabiliser à Clermont, j’aime ce club ! »

Ludovic Genest est de retour à Clermont-Ferrand après y avoir passé sa jeunesse. Auteur d’une bonne saison en Ligue 2 et ayant grandement participé à la belle saison du Clermont Foot, il nous raconte avec sincérité son parcours et ses envies futures.

 

Ludovic Genest1

 

Qui es-tu Ludovic Genest ?

Je suis marié et j’ai deux 2 garçons de 2 et 5 ans. Si on fait confiance à ma fiche Wikipédia je suis Originaire de Clermont-Ferrand. J’ai fait sa formation à l’AJ Auxerre où il commence sa carrière avec l’équipe réserve de l’AJA. Puis la saison 2008-2009, j’ai été prêté au SC Bastia. En juin 2009, je m’engae avec le Stade Lavallois. Le 31 Mais 2011, je signe à Bastia de nouveau où je joue jusqu’en 2013. Ensuite, je suis prêté au FC Istres mais en janvier 2014, je m’engage avec l’US Créteil-Lusitanos. Libre, je rejoins cette saison le Clermont Foot où je signe un contrat de 2 ans. Merci Wikipédia !

C’était quoi ta jeunesse footballistique à Thiers ?

En fait, aucune car ma mère est partie travailler sur Clermont-Ferrand alors que j’étais jeune. J’ai donc commencé le foot à l’AS Montferrand puis à l’âge de 8 ans j’ai rejoint le Clermont Foot.

Pourquoi avoir choisi le centre de formation d’Auxerre ?

A l’époque c’était le meilleur club en terme de formation et un des meilleurs encore aujourd’hui.

Peux-tu nous expliquer comment se passe une intégration dans un centre de formation ?

Cela peut être compliqué car c’est l’âge de l’adolescence et à cet âge les jeunes ados ne sont pas toujours cool entre eux. C’est aussi une compétition et chacun à une place à gagner. C’est parfois très dur selon les coéquipiers qui sont avec toi. Moi c’était super même si j’ai du travailler beaucoup car j’étais de petite taille.

La formation française est critiquée après avoir été enviée. Que penses-tu de cela ?

On nous critique et on vient quand même nous prendre nos meilleurs jeunes ! Je pense que c’est l’é­ducation qui est critiquée, pas la qualité des joueurs.

C’est toi qui choisi de partir à Bastia ?

J’avais besoin de temps de jeu, Bastia était intéressé donc j’ai saisi cette occasion.

C’est le début de ta vraie aventure avec le haut niveau ?

Oui, c’est vrai. J’ai la chance d’avoir pu me lancer à ce moment-là. Pas mal de mes potes n’ont pas eu la chance d’avoir un club d’accueil pour avoir du temps de jeu. Certains n’ont jamais commencé leur carrière alors qu’ils avaient signé pro avec Auxerre.

Auxerre, Bastia (3 fois), Laval, Istres, Créteil, Clermont, raconte-nous une belle histoire dans ces clubs ?

La plus belle de toute est la rencontre de ma femme et la mère de mes enfants à Laval. Sinon la Corse, j’ai appris à connaître cette région et cette population. Cette terre sacrée restera à jamais gravée en moi. J’y retourne dès que possible.

Quel est la plus belle ville et la plus belle région ?

Je suis Clermontois, ça craint si je dis que c’est la corse ??

C’est une belle av­enture de vivre une montée en Ligue 1 et un titre de champion de Ligue 2 (Bastia en 2011-2012) ?

Extraordinaire ! Quand tu joues à Furiani dans un stade plein c’est génial. Nous étions un vrai rouleau compresseur.

Pourquoi as-tu été prêté à Istres à la fin de cette fameuse saison ? N’est pas frustrant de ne pas participer à l’aventure Ligue 1 ?

Frédéric HANTZ ne comptait pas sur moi et je voulais jouer. C’est forcement frustrant mais peut être pas autant que si j’avais dû jouer en réserve toute l’année à Bastia. J’ai pu me préparer pour la saison d’après !

Quel est ton meilleur poste sur le terrain ?

J’aime faire des passes aux attaquants. Je préfère donc jouer milieu offensif. Mais je commence à apprécier le rôle de milieu défensif.

Tu es un attaquant plus passeur que buteur. Comment l’expliques-tu ?

Je passe trop de temps à défendre donc je suis trop bas sur le terrain. Mais cela paye pour les autres et c’est le plus important.

C’est ta première saison à Clermont et sportivement l’équipe fonctionne bien ?

Oui, mais nous pourrions mieux faire. Nous avons souvent manqué de « visse » lors de certains matchs.

Parle-nous de ton coach, Corinne Diacre ?

Elle m’a beaucoup appris, surtout sur la préparation des matchs. J’ai progressé avec elle sur le coté psychologique.

Une femme entraîneur en Ligue 2, c’est la classe ?

La classe je ne sais pas, en tous cas ce n’est pas plus mal !!

Quels sont ses qualités et ses défauts en tant qu’entraîneur et en tant que femme ?

Les défauts… Je n’ai pas le droit de le dire (Lol).Pour ses qualités, c’est une perfectionniste.

Et quels sont les tiennes qualités et défauts ?

Mes qualités sont la générosité et la vision du jeu, et mes défaut, je n’ai pas envie d’en parler…Lol. Dans la vie, j’aime plus que tout mes enfants et je suis aussi généreux en dehors du foot. J’aime aider les associations (par exemple : Les gants du cœur). Comme défaut je dirais que je suis trop affectif.

As-tu envie de te stabiliser à Clermont (car tu as beaucoup bougé dans ta carrière) ?

Oui énormément. Mes enfants doivent prendre des repères et j’aime ce club. Je suis proche de ma famille, un luxe pour un footballeur !

L’étranger ne t’attire pas ?

Si pourquoi pas un jour si une opportunité se présente.

Comment sont organisées tes journées ?

Je dépose mon fils à l’école et je vais à l’entraînement. Ensuite, je rentre manger, je fais une sieste 2 fois par semaine et je travaille sur mon diplôme. Après je récupère mon grand fils puis le plus petit. Nous dînons ensemble et ensuite je travaille sur un projet perso de temps en temps.

Que fais-tu dans la vie en dehors du foot ?

Je développe un nouveau concept de jeu dans le sport. J’adore également visiter et me balader en famille. J’ai un vraie soif d’apprendre en permanence.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Sur le terrain, c’est certainement mon premier match avec Bastia. Nous avions joué à TROYES pour la première journée de championnat et nous avions gagné 2-1 avec un but et une passe décisive de ma part. Certainement aussi les matchs de la montée avec Bastia. Le public qui envahi la pelouse c’était énorme !

En dehors du terrain, pas plus tard que cette après midi où mon fils a fait son premier entraînement de foot dans mon village.

As-tu une exclue pour moi ?

Je peux te donner le nom du prochain jeu qui passionnera tous les fans de sport : Club Box

 

Pour définitivement bien te connaitre, « l’interview en un mot » : Ludovic Genest2

Ton artiste : Messi (c’est un artiste pour moi)
Ton film culte : DJANGO
Ta chanteuse : J’aime tout
Ton chanteur : J’aime tout
Ton appli mobile : Club Box
Tes réseaux sociaux : Facebook mais je me mets à Twitter
Ta série TV : les Simpson
Ton acteur(rice) : Tom Hanks
Ton look de tous les jours : Décontracté
Ton style vestimentaire pour les sorties : Jean’s et chemise Stan Smith
Dans ton dressing : De tout… du costume au déguisement
Ta couleur fétiche : Bleu
Foot manager ou FIFA : plutôt Club Box

 

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s