Sarah Palacin, talentueuse buteuse de l’AS Saint Etienne Féminine

Depuis plusieurs saisons à l’AS Saint Etienne, Sarah Palacin affole les défenses adverses. Buteuse reconnue en D1 Féminine, elle contribue à la réussite des « vertes » de l’ASSE. Rencontre avec Sarah Palacin.

palacin3.PNG

Qui es-tu Sarah Palacin ?

J’ai 27ans, je suis originaire de la région parisienne (Essonne), je joue au football depuis l’âge de 9 ans.

Raconte-nous ta jeunesse footballistique en région parisienne ?

Ma jeunesse footballistique en région parisienne a commencé à l’âge de 9 ans, dans le petit club de ma ville où je jouais avec les garçons jusqu’à l’âge de 15 ans. Par la suite, j ai rejoint le Val d’Orge pendant plusieurs années.

Puis Issy les Moulineaux, le début du haut niveau ?

Oui tout à fait, Issy les Moulineaux a vraiment était un tremplin pour moi.  Ce club m’a fait connaître progressivement le haut niveau, en jouant en division 3 puis par la suite en montant en division 2.

Lorsque les dirigeants de Saint Étienne t’appelle comment réagis-tu ?

Quand Hervé (Didier – entraineur) m’a appelé, j’ai était très emballé par sa proposition, même si j’avais refusé la première fois pour tenter la montée avec Issy les Moulineaux. Mais l’année suivante, j’étais prête à relever le défi de la D1 Féminine.

Aujourd’hui, tu es une cadre du club. Une star même ? palacin1

Une star, pas du tout ! Une cadre, peut être un peu oui.

A l’ASSE, la passion c’est aussi fort chez les filles que chez les garçons ?

A Saint-Étienne il y a un réel engouement pour le football, malheureusement par encore autant développé chez nous les filles, mais cela évolue quand même ces dernières années.

Quelles sont les relations entre l’ASSE masculin et l’ASSE Féminin ?

On ne côtoie pas l’équipe masculine, nous nous entraînons pas du tout aux mêmes horaires. On se croise que très rarement au centre de l’Étrat (Le Centre de l’Étrat est le centre administratif, de formation et d’entraînement de l’AS Saint-Étienne, situé à l’Étrat, à 6 km au Nord de Saint-Étienne).

Y a t-il des rencontres, soirées ou autres manifestations entre les deux équipes du club ?

Il y a quelques manifestations réunissant les deux équipes comme la photo officielle, le repas de noël, etc…

« Je suis énormément attachée à Saint Étienne »

Saint Étienne, c’est pour la vie ?

Je suis bien sûr énormément attachée à Saint Étienne. Cela va faire 5 ans que je suis installée ici, après pour la vie non je pense pas,mais on verra bien.

Tu vas de nouveau avoir des sollicitations en fin de saison. C’est quoi ton rêve ?

 Je n’ai pas de club qui me font rêver, après bien-sûr que certains attirent plus que d’autres.

L’étranger ne t’attire pas ?

L’étranger m’attire vraiment. J’aimerais au moins faire une saison à l’étranger, pour découvrir un nouveau championnat, une nouvelle culture et une nouveau challenge.

Revenons aux « Vertes ». L’effectif a beaucoup changé cette saison et cela semble marcher ?

Cette saison se passe dans l’ensemble bien même si on a perdu des points importants en route pour notre objectif de début de saison.

Quel était l’objectif du club en début de saison ?

L’objectif du club et de nous, les filles était la 5ème place. Cela va être compliqué à accrocher mais on espère toujours finir 6ème.

As-tu toujours joué attaquante ?

Non, je n’ai pas toujours joué attaquante et j’ai même souvent joué sur le côté avec Saint Étienne, les saisons passées.

Quels sont tes qualités et tes défauts ?

C’est toujours difficile de donner ses qualités et ses défauts, alors je dirais en défauts que je suis tête en l’air et retardataire. Pour les qualités,  il faut demander à mes amies !

Tu as un contrat fédéral avec l’ASSE et tu travailles pour Eovi Mcd mutuelle (partenaire du club). En quoi consiste ce travail ?

Je travaille en contrat de 25 h au sein d’Eovi Mcd mutuelle. Je travaille dans le cadre de la loi ANI et la mise en place de la mutuelle obligatoire pour les entreprises.

Lequel te fait le mieux gagner ta vie ?

J’ai la chance de vivre des deux .

Après ta carrière, tu souhaites rester dans le foot ou dans ce métier ?

Par la suite,  j’aimerais continuer dans le domaine de l’assurance ou dans le domaine bancaire, mais j’ai un petit penchant pour de la gestion de patrimoine.

Tu as fait des études dans la banque, c’est pour les chiffres (et pour comptabiliser tes buts) ?

Il est vrai que je suis assez fan des chiffres. J’ai d’ailleurs repris mes cours, par correspondance, cette année où je suis une formation de conseiller financier.

Comment sont organisées tes journées ?

Mes journées sont assez simple, j’ai mes matinées de libre et j’en profite pour travailler un peu mes cours ou effectuer des tâches du quotidien. En général, je commence à 13h. J’ai la chance avec Eovi d’être en horaire variable alors je n’ai pas de contrainte horaire c’est plutôt sympa quand on est retardataire ! Après le travail, je vais à l’entraînement qui débute à 18h30 et qui finit en général entre 20h-20h15.

Que fais-tu dans la vie en dehors du foot ?

En dehors du football, je passe beaucoup de temps avec mes amies mais également quand j’ai des jours libres j’en profite pour retourner en région parisienne me ressourcer un peu auprès de mes proches.

Penses-tu une jour intégrer l’équipe de France Féminine ?

Non, je ne pense pas pouvoir un jour intégrer l’équipe de France, même s’il ne faut jamais perdre espoir et continuer de travailler.

L’équipe de France B, c’est une belle aventure ?

L’équipe de France B est une très belle aventure tant sur le plan humain que sportif. On est entourée de joueuses et de staff de qualité, c’est toujours une grande fierté et une grande joie quand je suis appelée.

Que manque-t-il encore au Foot Féminin en France pour ne plus stagner ?

Je pense que le football féminin prendra un vrai tournant au moment où les filles ramèneront un trophée, que j’espère très bientôt avec les JO qui arrivent. On a déjà pu remarquer l’engouement des gens pendant les compétitions.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Je dirais que j’ai trois souvenirs forts. Le premier, c’était il y a plusieurs années au moment de la création du Val d’Orge où l’on gagne la coupe de l’Essonne face à Juvisy alors que l’on perdait 2 à o à 15 minutes de la fin. On gagne finalement 3 à 2. Il y a également la saison 2013-2014 avec l’ASSE, quand on se maintient à la dernière journée face à Montpellier.

Pour définitivement bien connaitre Sarah Palacin, « l’interview en un mot » :palacin2

Ton film culte : Nos jours heureux
Ta chanteuse : Alicia Keys
Ton chanteur : Daniel Balavoine
Ton appli mobile : La Belote 
Tes réseaux sociaux : Facebook et Twitter 
Ta série TV : Grey’s Anatomy
Ton acteur(rice) : Denzel Washington 
Ton look de tous les jours : Jean’s – Tee Shirt
Ton style vestimentaire pour les sorties : Tenue simple
Dans ton dressing : Jean’s
Ta couleur fétiche : Vert
Foot manager ou FIFA : FIFA

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s