Réginald Becque « De l’aventure avec Calais en 2000, il me reste pleins de souvenirs et une amitié avec Mickaël Landreau »

Il y des joueurs dont on se souvient tout le temps. Pourtant Réginald Becque est surtout connu pour son aventure avec Calais en Coupe de France 2000. Rencontre avec cet expérimenté footballeur amateur.

réginald becque.jpg

 

Qui es-tu Réginald Becque ?

Je suis né à Denain (59), marié, 3 enfants et ancien capitaine de Calais lors de la finale de coupe de France 2000 contre Nantes. Aujourd’hui je travaille au service des sports de la ville de Coudekerque-Branche et j’entraine à Marck.

Pourquoi avoir choisi le football dans ta jeunesse ?

Je suis né dans une famille de footballeur, mon père, mon grand-père jouaient au foot.  J’allais donc voir mon père jouer le dimanche après-midi. Je me suis donc mis naturellement au football dès l’âge de 7 ans au club de Denain AC.

Puis tu intègres, tour à tour, les centres de formation de Valenciennes, du Havre et de Niort. Raconte-nous les bons et les mauvais moments ?

J’intègre Valenciennes en minimes et après deux saisons, je rentre au centre de formation et je signe un contrat d’aspirant pour deux ans. Alors que j’ai joué en D4 à 17 ans et que j’avais fait des matches en D3 à 18 ans, sans oublier mes sélections en équipes de France minimes et cadets, mon contrat n’est pas renouvelé ! Je signe au Havre pour 1 saison en contrat stagiaire, après 30 matches en D3 et un seizième de finale de coupe Gambardella perdu à Nantes, mon contrat n’est de nouveau pas renouvelé. Ensuite, je signe à Niort pour deux saisons comme stagiaire, je joue en équipe réserve. Le club ne me propose pas de contrat pro donc je rentre chez moi !

Fontainebleau et de nouveau Valenciennes sont aussi de belles aventures ?

Je signe à Fontainebleau comme amateur avec comme président Philippe Mahut et comme coach Paco Rubio, deux grands noms du foot français. Trois saisons en D3 bien remplies ! J’avais la nostalgie du Nord et de la famille et je profite également de la rétrogradation administrative de Valenciennes pour revenir au club en CFA. Je signe un contrat fédéral pour deux saisons, après deux saisons bien remplies avec une montée en National, le club ne souhaite pas continuer avec moi.

Mais les plus belles aventures sont venues de Calais ?

J’arrive donc à Calais en 1998. La saison 1999-2000 restera à jamais dans les mémoires des Calaisiens avec cette fameuse épopée jusqu’à la finale perdue contre Nantes au Stade de France le 07 Mai 2000.

Je suis joueur au club jusqu’à la fin de la saison 2004-2005 avant de devenir entraineur de l’équipe réserve de 2005 à 2009.

A quel poste as-tu évolué durant ta carrière ?

J’ai commencé ailier gauche puis milieu et Latéral gauche.

Pourquoi ton entraineur de Fontainebleau, Paco Rubio, t’a demandé de jouer défenseur ? 

Je suis devenu arrière gauche à Fontainebleau car je ne marquais pas assez de but pour jouer devant ! Mais aussi car il y avait un besoin dans l’équipe. A ce poste, je pouvais continuer à attaquer et à centrer, c’est bien aussi.

Tu n’as pas percé dans le grand monde professionnel. Sais-tu pourquoi ?

Pour devenir professionnel il y a beaucoup de paramètre qui rentre en ligne de compte. Je pense ne pas avoir eu assez de qualité à un certain moment, un peu de chance et de réussite également.

Pourtant tu as joué en équipe de France chez les jeunes ?

Oui c’est vrai mais tout ceux qui sont en équipe de France ne deviennent pas tous professionnels, il y en a même qui sont champions du monde chez les jeunes et qui ne réussissent pas.

Que te reste-t-il de ce fameux parcours jusqu’à la finale de la Coupe de France le 7 mai 2000 contre Nantes ?

Il me reste pleins de souvenirs et une amitié avec Mickaël Landreau.

Tu resteras à jamais le seul capitaine a avoir levé la Coupe de France alors que tu l’as perdu ?

Le seul non car le capitaine de Queuvilly l’a soulevé également après avoir perdu contre Lyon, mais je suis le premier !

Michael Landreau, c’est un grand monsieur ?

Évidemment, il a eu une idée incroyable en m’invitant à soulever la coupe avec lui.Afficher l'image d'origine

Vous êtes toujours en contact comme au début ?

Oui, on est en contact régulièrement. On se voyait un peu plus quand il était au LOSC .

Ladislas Lozano, c’était un entraineur à part ?

Il avait la faculté à analyser le jeu de l’adversaire et surtout il arrivait à nous faire croire que l’on pouvait battre n’importe quel adversaire. Mais cela a bien marché…

Le groupe de l’époque est-il toujours en contact ?

Oui, on se voit régulièrement par le biais de l’association Calais2000 que je préside. On organise ou on participe à des matches de gala pour des œuvres caritatives.

Que deviens-tu maintenant ?

Aujourd’hui, j’entraine l’équipe réserve de l’AS Marck (62) qui évolue en PH. Je suis membre du Variétés Club de France et je suis coordinateur sportif de Team LA 59-62 (association qui envoie deux fois par an des jeunes faire un tournoi à L.A et à L.V). Je travaille également au service des sports de la ville de Coudekerque-Branche.

Rêves-tu d’intégrer un club pro pour y travailler ?

Je ne rêve pas ! Mais j’aimerais un jour entrer dans un club pro si l’occasion m’était proposée.

Il parait que l’on t’appelle « la bible » pour ta grande connaissance du football ?

A l’époque de Calais oui, aujourd’hui c’est encore un peu le cas même si je suis de très près l’actualité du foot

Consultant dans le football, cela te plairait ?

Je l’ai déjà fait pour Ma Chaine Sport en Ligue 2 sur des matches à Boulogne-sur-Mer et au RC Lens. J’ai également fait de la radio avec France Info sur la finale de la coupe de France entre le LOSC et le PSG (victoire du LOSC avec Micka dans les buts) et également l’équipe de France. Aujourd’hui, je ne suis plus sollicité mais j’espère l’être de nouveau !

Quel joueur t’a le plus marqué durant ta carrière ?

Van Basten, Zidane, Messi

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Sur le terrain, c’est évidemment l’épopée avec Calais et en dehors c’est la finale de la coupe du monde 98.

 

 

Page d’accueil : https://sofootballclub.com/

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

Une réflexion sur “Réginald Becque « De l’aventure avec Calais en 2000, il me reste pleins de souvenirs et une amitié avec Mickaël Landreau »

  1. Pingback: On a retrouvé Réginald Becque, héros de la coupe de France qui a atteint la finale en 2000 avec Calais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s