Féminines : Interview Pauline Crammer «Je veux revenir jouer en D1 féminine»

Elle fait partie de la jeune et talentueuse génération Bleues. Actuellement à Anderlecht en Belgique pour vivre une autre aventure, Pauline Crammer réve de revenir en France pour montrer tous ses talents de buteuse à la D1 Féminine et pour retrouver l’équipe de France. Portrait.

pauline-crammer

Qui es-tu Pauline Crammer ?

Je m’appelle Pauline Crammer, j’ai 24 ans et j’habite à Henin-Beaumont. Actuellement, je joue au RSC Anderlecht et en parallèle je travaille a Intersport.

Raconte-nous ton enfance footballistique dans le Nord ?

J’ai commencé le foot à Verton à l’âge de 4 ans. Mon beau père jouait au FC Verton. Nous somme une famille de footballeur. Mes deux frères jouent au foot également.
Il y a juste ma petite sœur qui fait de la gym mais bientôt, elle jouera aussi au foot. Il faut juste que ma mère veuille bien, mais ça va venir !
J’ai rejoint ensuite le Touquet (de la catégorie Benjamin jusqu’à ma troisième année de 13 ans. Ensuite, j’ai rejoint Henin-Beaumont et j’ai intégré le centre national de Clairefontaine.

Après le FC Verton et le Touquet AC, tu pars pour Hénin-Beaumont et débutes en D1 féminine à 15 ans ! C’est jeune ?

Oui effectivement, c’est très jeune. Le coach (Piette Philippe) m’a tout de suite fait confiance et cela c’est très bien passé.

Tes statistiques sont celles d’une sérial-buteuse ?

Oui, je pense être une buteuse. Ce qu’on regarde en premier chez une attaquante c’est les stats donc oui, c’est mon rôle de marquer des buts.

Pourquoi être partie en Belgique (Zulte Waregem). Tu n’avais pas de propositions en France ?

Je devais rester en France à Henin-Beaumont mais j’ai eu un diffèrent avec le président de l’époque, juste avant de partir en stage donc je suis partie. C’était la fin de la période de transferts et chaque club avait déjà leur effectif. Je connaissais des filles à Zulte qui m’ont dit de venir avec elles. Je suis donc partie.

As-tu eu du mal à de défaire du cocon familial ?

J’ai toujours été « loin de ma famille ». J’ai passé 3 ans à Clairefontaine où je rentrais que le week-end et quand je rentrais j’avais un match !
Maintenant, j’habite toujours à Henin, ma famille vient souvent et moi je vais souvent les voir aussi donc on reste assez proche.
Maintenant, il serait content que je retrouve un club en France c’est sûr.

Aujourd’hui tu es à Anderlecht (depuis 2013). Quel est ton objectif cette saison et les suivantes ?

Mon objectif collectif est de finir Championne de Belgique. Nous sommes à 1 point seulement des premiers. Nous voulons être Championne pour pouvoir faire la Ligue des Champions !
Mon objectif personnel est de me remettre de ma blessure pour commencer. Cela fait déjà trois matchs, et bientôt le 4ème, raté à cause d’une grosse entorse de la cheville. J’ai repris la course donc j’espère être bientôt sur le terrain et marquer le plus de buts possibles. Je suis à pour l’instant à 4 goals en 4 matchs !
Je veux finir meilleure buteuse à la fin du championnat de Belgique.

Rêves-tu d’un retour en D1 Féminine ?

Oui, je rêve d’un retour en France. Les saisons précédentes je ne pouvais pas trop partir pour différentes raison mais maintenant, je suis prête. A 24 ans, revenir en France est une priorité et j’étudierais les propositions sérieusement s’il y en a.

Quels sont tes qualités et tes défauts ?

Mes défauts sont surtout ma capacité à répéter les efforts et également la vitesse. Mes qualités sont que je suis plutôt adroite devant le but, avec une bonne technique et une bonne qualité de dernière passe.

Tu as un sacré parcours en équipe de France chez les jeunes. Raconte-nous ces aventures ?

J’ai commencé en U17 avec un premier match en Italie. Ensuite, j’ai enchainé en U17, U19, U20, sélectionnée en équipe de France B et une sélection en équipe de France A. J’ai participé à deux Coupes du Monde chez les jeunes et je suis Championne d’Europe U19.

Championne d’Europe U19. Raconte-nous ?

Championne d’Europe U19, cela a été un merveilleux moment. Mon meilleur moment dans le football depuis que j’ai commencé c’est sûr. En plus, c’était avec des filles au top !

Et l’équipe de France Féminine A, tu y crois toujours (1 sélection en Novembre 2010) ?

Bien sûr que j’y pense toujours mais je dois d’abord faire des bons matchs avec Anderlecht et également quand je suis appelée avec l’équipe de France B.

Penses-tu avoir le niveau pour y revenir prochainement ?

Je ne sais pas si j’ai encore le niveau, il faut demander à mon coach. Actuellement, je dirais non car j’ai déjà raté quatre matchs sur blessure.
Je reprends avec l’équipe B d’Anderlecht ce week-end pour reprendre des sensations et pour essayer de prétendre à être rappeler en équipe A. Mais je pense que je dois revenir en France pour avoir plus de chances.

Pourquoi n’as-tu jamais été rappelée depuis 2010 ?

Je n’ai jamais été rappelée car je n’avais peut-être pas le niveau ! Après ce sont les choix du sélectionneur. Il y a de meilleures filles que moi sous doute. Quand j’ai pu aller faire des stages avec les A, j’ai énormément appris. C’est le top pour progresser c’est sûr.
Que fais-tu dans la vie en dehors du foot ?

Je travaille à Intersport, 15h par semaine, sur Henin-Beaumont.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Mon plus grand souvenir et d’être championne d’Europe U19. Puis ma sélection chez les A, il y avait ma famille, mes amies, c’était magique.

As-tu une exclu pour moi ?

Euh, surement un retour en France bientôt !

Pauline Crammer1

 

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s