Hervé Renard, l’incompris de la Ligue 1, licencié du LOSC

Hervé Renard

 

 

Hervé Renard était arrivé au LOSC il y a moins de six mois mais le voilà déjà licencié par le président de Lille, Michel Seydou. Après un début de saison catastrophique pour Hervé Renard et ses joueurs, 16ème de Ligue 1 après 13 journées, le président Lillois a donc choisi de faire confiance aux joueurs et de lâcher son entraineur.

Pourtant Hervé Renard est sans doute l’un des plus doués de sa génération. Adulé en Afrique après avoir gagné deux fois la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) avec la Zambie en 2012 et la Côte d’Ivoire en 2015, il a du mal à s’imposer en Ligue 1.

Sa première expérience en Ligue 1 débute seulement en octobre 2013 au FC Sochaux. Sa mission est de sauver le club de la descente en Ligue 2. Ce fut presque une réussite ! Après une deuxième partie de saison épatante, le FC Sochaux d’Hervé Renard échoue lors de la dernière journée contre son concurrent direct Evian-Thonon-Gaillard. Il choisit de ne pas poursuivre l’aventure en Ligue 2 et retourne en Afrique, en Côte d’Ivoire.

Une saison plus tard, Hervé Renard quitte la Côte d’Ivoire et souhaite s’imposer en Ligue 1. Après le départ de René Girard, Michel Seydou choisit donc de faire confiance à Hervé Renard pour redynamiser le LOSC. Mais le président Lillois va pour une fois rapidement perdre son sang froid en licenciant H.R. après moins de six mois.

 

Comment en sont-ils arrivés là ?

Le président du LOSC est pourtant connu pour faire confiance à ses entraineurs. Depuis sa prise de fonction en 2002, il n’a connu que trois entraineurs. Claude Puel (2002-2008), Rudy Garcia (2008-20013) et René Girard (2013-2015). Alors difficile de comprendre cette décision qui est bien celle du président et pas celle des joueurs. «Pour moi, ce n’est pas la bonne solution. On a essayé de tout faire pour qu’Hervé reste en place. Car je trouve que c’est un bon entraîneur» s’indigne même Florent Balmont.

Hervé Renard est-il non compatible avec son propre pays, avec la Ligue 1 ou même avec les présidents de club Français?

 

Mais qui es-tu Hervé Renard ?

Originaire d’Aix-les-Bains en Savoie, le petit Hervé est né le 30 septembre 1968. Il commence le football comme tous les petits footballeurs passionnés mais après avoir testé la lutte. A 15 ans, il intègre le centre de formation de l’AS Cannes. Et même si Cannes fut l’un des plus grands centres de l’époque, sa carrière de joueur ne restera pas dans les anales. Il jouera sept saisons au FC Vallauris dont deux en National. Retenons également que H.R. joua au poste de défenseur.

A la suite de sa carrière, il choisit de s’installer dans une carrière d’entraineur. Cela débute à Draguignan en Division d’Honneur. Après deux saisons et deux montées, il part … en Afrique. Claude Leroy en fait son adjoint ce qui lui permet de progresser dans son rôle d’entraineur. Renard suivra C. Leroy durant trois expériences (dont le Ghana comme adjoint), il revient faire un petit tour en France, à Cherbourg (National). Mais il a la bougeotte et repart en Afrique. Zambie, Angola, USM Alger, de nouveau la Zambie et la Côte d’Ivoire (après la parenthèse FC Sochaux). En 2012, il sera même élu entraineur de l’année de la CAF (Confédération Africaine de Football)

herve renard

H. Renard n’est donc jamais resté plus de deux ans à un poste. Parfois par obligation mais souvent par son propre choix. Ce manque de stabilité fait donc un peu peur aux présidents de Ligue 1 qui eux sont peu enclins à prendre des risques.

Sa personnalité fait également peur. En plus d’être défini comme « beau gosse », il est aussi « grande gueule » et « cash ». Son charisme naturel n’est pas toujours apprécié, ni de certains présidents à forte personnalité et qui ne voudraient pas qu’on leur fasse de l’ombre, ni de certains joueurs à l’égo surdimensionné. Pourtant, Renard est un homme bon, qui aime les Hommes et la franchise.

Son management est d’ailleurs basé sur l’humain. Mais ses paroles parfois maladroites peuvent aussi être mal interprétées. Ce n’est pas un « roi de la com. » !

Renard est avant tout un technicien, et un bon technicien. Son mode de fonctionnement est simple : responsabiliser les joueurs et les faire progresser grâce à cela. Il n’est pas connu pour être un entraineur offensif mais n’est pas stigmatisé d’entraineur défensif comme pouvait l’être son prédécesseur René Girard. Il aime que les choses soient propres (comme ses belles chemises !), que les joueurs respectent les consignes tactiques et est intransigeant mais il n’aime pas « se faire chier » sur le bord du terrain. Il aime le beau jeu et les beaux joueurs de football.

Hervé Renard est un meneur d’hommes capable de transcender ses joueurs et d’en être très proche. Sa connaissance tactique est également un de ses atouts et son application sur le terrain est pointue. Il est capable de s’adapter et réagir rapidement au cours d’un match.

Mais ses méthodes mettent du temps à se mettre en place et le président Lillois ne lui en pas laisser. Le problème pour Lille ce n’était pas Renard mais les joueurs. Malgré les ambitions de son président, le LOSC a un effectif très moyen et même sans Renard, ils ne finiront pas dans la première partie du classement de Ligue 1.

Si c’est le cas, peut-être que Michel Seydou devra à son tour partir pour avoir fait un erreur qui risque de mettre en péril l’avenir de son club !

Ce qui est sûr, c’est qu’Hervé Renard reviendra sur un banc de Ligue 1 et cette fois-là, le sorcier blanc n’ensorcellera pas seulement l’Afrique mais la France entière.

 

 

 

 

Incitation_a_laisser_un_commentaire 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s