Féminines : Rencontre avec Audrey Février, de Guingamp à Saint Malo, retour à la maison

Audrey Février est de retour à la maison. Alors que les championnats de France Féminin battent leur plein. Rencontre avec une jeune joueuse talentueuse de retour chez elle à Saint Malo. Du foot, du foot mais pas que … pour Audrey Février.

Audrey février

Qui es-tu Audrey Février ?

Je suis Audrey Février, j’ai 25ans et j’habite Saint-Malo.

Tu as commencé le football très jeune ?

Oui j’ai commencé le football à l’âge de 4 ans. Jusqu’en poussin 2ème année j’étais au club de Jacques Cartier de Paramé, ensuite je suis partie au Stade Rennais avec mon frère pour faire toute ma formation jusqu’en 14 ans fédéraux. A 15 ans, j’ai intégré le Stade Briochin qui est devenu En Avant de Guingamp.

Saint Malo, Rennes, Saint Brieuc (devenu Guingamp), raconte-nous ces aventures ?

Ce sont trois aventures différentes. La première à Jacques Cartier de Paramé, j’en ai peu de souvenirs car c’était il y a très longtemps. Mais j’ai les DVD de chaque tournoi et je regarde avec plaisir. J’ai toujours mes amis de cette période et j’ai également gardé des contacts avec beaucoup de bénévoles et dirigeants.
Ensuite au Stade Rennais c’est là où j’ai tout appris (niveau technique surtout). Ce sont mes meilleures années. Côtoyer des garçons de bon niveau, des joueurs qui sont maintenant professionnels… c’était génial. Je ne remercierai jamais assez Didier LE BRAS (qui était mon éducateur en benjamin) et José RODRIGUEZ (ma famille d’accueil de Rennes et directeur de l’école de football au SRFC) qui m’ont inculqué tant de choses et pas que sur un plan sportif. J’ai participé à trois coupes nationales donc une avec Gaëtan mon frère. Ce sont des souvenirs inoubliables. Cinq années où j’ai appris et grandi.
Ensuite j’ai dû partir dans une équipe féminine et j’ai choisi St Brieuc (devenu Guingamp) depuis quelques années. J’ai évolué à 15 ans avec des séniors. Depuis Aout 2015, je suis revenue aux sources à St Malo en Division 2 Féminine.

A Guingamp, tu es venue avec de l’ambition. Ce club t’a beaucoup apporté ?

Je suis venue au Stade Briochin avec de l’ambition. Ce club m’a apporté la chance d’évoluer en Division 1 Féminine. De jouer contre les plus grandes équipes de France. Bien sûr cela t’aide à progresser davantage. Guingamp, c’était la continuité du Stade Briochin.

Audrey février1Capitaine à 22 ans n’est pas donné à tout le monde. Il faut du caractère ?

Capitaine, c’est un rôle où il faut des responsabilités. Après, avoir du caractère peut-être, mais je pense que sur un terrain, il n’y a pas qu’un capitaine mais plusieurs. Les leaders de l’équipe doivent chacun apporter quelque chose par la parole hors et sur le terrain.

Alors pourquoi avoir choisi de revenir à Saint-Malo en D2 (contre Guingamp – D1) ?

C’est une décision personnelle. J’avais pour objectifs de venir sur St Malo dans quelques années. Ça s’est fait plus tôt que prévu mais je ne regrette en rien mon choix. Aujourd’hui, je suis fière de porter ces couleurs. Hors football, c’est aussi pour des raisons de santé et pour une situation professionnelle stable que le club me proposait, que je suis revenue chez moi. Niveau football, ce club à de l’ambition avec un très beau projet. Il y a énormément de filles de grande qualité dans l’équipe.

Cela pourrait être considéré comme une régression ou un manque d’ambition ?

Les gens pensent ce qu’ils veulent et ils ont bien raison. Moi je suis bien dans ma tête et dans mes baskets ! Le foot, je n’en ferai pas toute ma vie. Aujourd’hui je suis dans un club où je suis épanouie et où je prends plaisir à jouer après quasiment deux saisons vierges. Je suis venue à St Malo avec de l’ambition et des objectifs.

Tu as envie de concurrencer ton frère Gaëtan au sein du club ?

Mon frère est dans l’équipe de CFA à St Malo. Moi je suis en D2 avec l’équipe féminine. Nous sommes très proches tous les deux mais nous avons chacun nos objectifs. Il n’y a pas de concurrence à avoir entre nous deux, juste l’objectif commun que les deux équipes fassent une belle saison. De toutes façons, c’est lui qui est meilleur que moi (sourire) !

Quels sont tes objectifs ? Et ceux du club ?

Les objectifs du club sont de se maintenir et ce ne sera pas facile avec six descentes cette année. Mes objectifs personnels, il y en a mais je les garde pour moi.

Tu as joué milieu de terrain avant de jouer en défense. Pourquoi ce changement ?

Oui, avec les garçons j’ai toujours évolué au poste de milieu de terrain. Mais avec les filles, j’ai été replacée défenseur central. Ce changement vient de ma première coach du monde féminin, c’est à elle qu’il faut le demander. Mais du moment que je suis sur le terrain peu importe où je joue, j’essaye d’apporter mon max !

Parle-nous de ce poste. Quelles qualités faut-il pour y réussir ?

Au poste de milieu de terrain il faut être en forme athlétiquement car c’est un poste qui demande beaucoup d’efforts de course. Ensuite, c’est jouer simple, avoir une bonne vision du jeu et être à l’aise techniquement.

Pour défenseur central … Il faut juste de l’anticipation !

Quitteras-tu la Bretagne, un jour ?

Je ne sais pas, mais je suis très bien ici.

L’étranger ne t’attire pas ?

J’aurais pu avoir l’opportunité de partir en Angleterre mais si j’y étais allée c’était surtout pour devenir bilingue et non pour le football.

Quels sont tes qualités et tes défauts ?

Je suis quelqu’un de simple et de respectueuse. Mes défauts, c’est que je suis un peu nonchalante mais j’ai bien progressé tout de même.

Que fais-tu dans la vie en dehors du foot ?

Actuellement, je suis assistante ressources humaines au sein du groupe Beaumanoir. Côté loisirs c’est plage, balade le long de la cote avec maman, palet… Des choses simples de la vie

L’équipe de France, tu connais bien chez les jeunes mais l’équipe A, tu en rêves ?

Oui j’ai participé à toutes les sélections jeunes et B. Il y a 2 ans j’ai eu une grosse déchirure à un moment où j’étais en forme et je n’ai jamais pu revenir à 100% (Je travaille encore pour revenir, aujourd’hui). J’ai eu pas mal de pépins suite à cela et j’ai donc arrêté de penser à l’équipe de France A. J’ai déjà voulu retrouver le plaisir de jouer au foot et c’est pour cela que je suis venue à St Malo.

Quelles sont les différences entre un coach masculin et un coach féminin ?

J’ai toujours considéré les hommes plus francs que les femmes. Plus directs. Après ce n’est que mon avis. Chacun à sa façon de diriger une équipe.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Des souvenirs, j’en ai quelques-uns. Ma coupe du monde U20 en Allemagne, ma Coupe d’Europe en
Biélorussie, mes trois Coupes Nationales avec le Stade Rennais dont une avec Gaëtan, le tournoi de la J.C.P remporté avec Gaetan et Renan (je plaisante).

Audrey février2

Merci Audrey et bonne saison sous le soleil de Saint Malo

3 réflexions sur “Féminines : Rencontre avec Audrey Février, de Guingamp à Saint Malo, retour à la maison

  1. Bonjour Audrey,
    Et c’était qui la coach qui vous a replacé derrière ?
    Je me rappelle un tournoi à Vitré, dont la marraine était Camille ABILLY ou vous jouiez encore au milieu … et très bien d’ailleurs 😉
    Et l’année suivante lors d’un tournoi à Ploermel vous jouiez en défense centrale, le coach étant Ollivier MOULLAC je crois ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s