Laurie Saulnier à la découverte de la D1 Féminine à Nîmes Métropole

Après une belle expérience en deuxième division à Monteux, Laurie Saulnier a choisi de sauter le pas en engageant à Nîmes Métropole qui vient de monter en D1 Féminine. So Football Club va suivre la championne du monde U17 tout au long de sa carrière. Voici le premier épisode.

Laurie Saulnier
Qui es-tu Laurie Saulnier ?

J’ai 20ans. Je suis née à Avignon et je suis actuellement à l’Université d’Avignon en STAPS.

Peux-tu nous raconter ton parcours footballistique avant Monteux ?

J’ai commencé à jouer au foot à 8 ans à l’EMAF (Ecole Municipale Angloise de Football) en mixité. J’y suis resté 5 ans avant de rejoindre le FCF Monteux.

Puis le FC Monteux de 2009 à 2015 ?

J’ai fait une saison en U18 ligue. Puis j’ai intégré l’équipe D2 l’année suivante.

Tu étais très jeune pour tes débuts dans l’équipe première Montilienne ?

Oui, j’avais 15ans. Le coach m’a fait confiance et m’a donné petit à petit du temps de jeu. J’ai trouvé mes marques petit à petit. C’était difficile de concilier le pôle de Clairefontaine et les matchs le weekend.

Aujourd’hui, tu arrives au Nîmes Métropole Gard. Pourquoi ce choix ?

Tout d’abord, pour découvrir le championnat de D1. De plus, j’apprécie depuis quelques années le développement de ce club et leur projet sportif.

Avais-tu d’autres contacts ?

Non, ceci à cause de ma saison « vide ». Des blessures m’ont éloigné des terrains. J’ai été seulement présente pour 8 matchs !

A quel poste préfères-tu jouer ?

Mon poste préféré est milieu offensif droit ou gauche. Mais l’essentiel n’est-il pas d’être sur le terrain ?

Parle-nous de ce poste. Quelles qualités faut-il pour y réussir ?

Tout d’abord, il faut une bonne capacité physique pour pouvoir défendre et attaquer tout le match. De plus, il faut des qualités de percussion pour pouvoir déborder sur les côtés, centrer ou tirer. Il est important de varier ses courses et ses appels pour surprendre son adversaire.

Quels sont tes modèles à ton poste ?

Chez les filles, j’ai toujours été impressionnée par Eugénie Le Sommer. Et chez les gar-çons, j’apprécie le jeu de Ribéry mais il y a tellement de bons joueurs à ce poste !

Nîmes est une étape, ton objectif c’est plutôt Lyon ou Paris ?

C’est une grande étape à franchir. Je ne peux pas répondre à cette question alors que je viens tout juste de jouer mon premier match de D1 Féminine.

L’étranger ne t’attire pas ?

Aller étudier et jouer pour une Université Américaine serait une expérience incroyable mais pour l’instant, je ne me sens pas prête à partir loin de ma famille et de mes proches.

Quels sont tes qualités et tes défauts ?

Je pense avoir une bonne condition physique et un bon gabarit. Mes lacunes sont plutôt la technique.

Que fais-tu dans la vie en dehors du foot ?

Je suis étudiante en STAPS à l’Université d’Avignon. Je rentre en 3ème année de li-cence. Mon objectif est de passer mon CAPEPS pour devenir professeur d’EPS.

Laurie Saulnier2
Championne du Monde et vice-championne d’Europe moins de 17 ans en 2012, c’est génial ?

Oui vice-championne d’Europe en juillet et championne du monde trois mois plus tard. C’était des expériences incroyables ! Riches en émotions. Au-delà de l’enjeu sportif, c’était une aventure humaine.

L’équipe de France, tu connais bien chez les jeunes mais l’équipe A, tu en rêves ?

Il ne faut pas brûler les étapes. Je fais tout juste mes débuts dans le championnat de D1. Je ne prétends pas encore à l’équipe de France A. Attendons quelques années.

La saison de D1 vient de débuter et elle va être compliquée pour Nîmes ?

Oui, elle va être compliquée. Comme pour tous les clubs promus en D1. La marche est tellement haute entre la D2 et la D1. On va faire de notre mieux pour progresser et tirer des enseignements de cette expérience.

Quel est l’objectif du club ? Et le tiens ?

L’objectif du club est le maintien. Mon objectif est de m’intégrer au mieux dans ce nouveau groupe et de progresser.

Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Le plus marquant, c’était à la Coupe du Monde U17, lors du 1er match de poules contre les USA. Avec mon équipe, nous sommes descendues du bus et nous sommes allées voir le terrain. Nous sommes rentrées dans un stade rempli et à notre entrée, tout le public s’est levé et nous a applaudis. C’était incroyable !
Il y en a beaucoup d’autres. Que ce soit en mixité, les matchs « fous » avec des buts à la dernière minute, tirer un pénalty en finale de coupe d’Europe, finir arrière centrale suite à une expulsion… Mais la liste est sûrement encore longue !

Laurie Saulnier1

Merci Laurie, bonne saison et à bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s