Les Bleues de Bergeroo sont prêtes pour la Coupe du Monde Féminine

Comme tout le monde le sait, du 6 juin au 5 juillet se déroulera au Canada la Coupe du Monde Féminine de football.

foot femininL’équipe de France du sélectionneur Philippe Bergeroo a donc rendez-vous avec son destin. Les Bleues, troisièmes au classement FIFA, font figure d’outsiders juste derrière les États-Unis et de l’Allemagne. Mais la concurrence ne s’arrête pas là, avec également la Suède, le Canada (organisateur) ou le Japon (Championne du Monde en titre).

Après plusieurs années de préparation et trois belles expériences du très haut niveau (Coupe du monde 2011 en Allemagne : 4ème, Jeux Olympique 2012 à Londres : 4ème et la déception de l’Euro 2013 : Défaite en quart contre le Danemark), l’équipe de France a mis tous les atouts de son côté pour accéder au Graal !

Pour y parvenir le chemin sera jonché d’embuches. Le premier tour est tout à fait abordable pour les Bleues mais l’Angleterre est un « client » à ne pas négliger. Autre difficulté, les Anglaises seront le premier adversaire des Bleues et ce n’est jamais facile de débuter une Coupe du Monde. Puis la Colombie et le Mexique seront des adversaires solides mais qu’un favori comme la France devra facilement écarter.

Les groupes :
Groupe A : Canada, Chine, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas
Groupe B : Allemagne, Côte d’Ivoire, Norvège,Thaïlande
Groupe C : Japon, Suisse, Cameroun, Équateur
Groupe D : États-Unis, Australie, Suède, Nigeria
Groupe E : Brésil, République de Corée, Espagne, Costa Rica
Groupe F : France, Angleterre, Colombie, Mexique

9 juin 2015 : France Angleterre 19:00 (W9 et Eurosport)

13 juin 2015 :France-Colombie 19:00 (W9 et Eurosport)

17 juin 2015 : Mexique-France 22:00 (W9 et Eurosport)

Mais comment vont faire les Bleues pour arriver à remporter cette Coupe du Monde ?
Tout d’abord, il y a l’expérience de ses dernières années. Aujourd’hui, la France n’est plus un outsider pouvant être perturbé à la moindre contrariété. Le staff des Bleues a choisi, durant ces années de préparation, d’affronter les meilleures nations pour se frotter au top niveau. Et ce fut une réussite, les filles de l’équipe de France ont vu qu’elles étaient largement au niveau et cela leur à permis de prendre confiance en leurs capacités.
Ensuite, il y a le Coach. Philippe Bergeroo est arrivé en Juillet 2013 et a tout de suite imposé sa patte. Sans oublier le travail fait précédemment par Bruno Bini, Bergeroo apporte une touche supplémentaire au Bleues. La confiance en ses possibilités et la culture de la gagne. Le Bleues savent gagner maintenant !
Mais pour savoir gagner, il faut des joueuses de talents et en équipe de France nous avons pléthore de grandes joueuses et dans toutes les lignes. Bouhaddi, Renard, Abily, Necib, Thiney
Autour d’elles, on retrouve d’autres joueuses d’expérience comme Le Sommer, Georges, Boulleau, Delannoy, Bussaglia, Henry, Delie, Thomis et des jeunes joueuses talentueuses comme Lavogez, Mbock, Diani, Majri.
L’équilibre est donc parfait sur le papier mais comment cela va t-il s’articuler sur le terrain?
Bergeroo a fait des choix forts dès sa prise de fonction. Le premier choix est tactique. Fini le 4-3-3 et place au 4-4-2. L’objectif du sélectionneur était d’apporter du poids offensif sans perdre l’équilibre défensif. Il a également voulu faire de G. Thiney une vraie attaquante pour ne plus « gâcher » son potentiel sur le couloir gauche. Ensuite, il a choisi de mettre en avant E. Le Sommer et ainsi reléguer sur le banc, M.L. Delie.
En défense, W. Renard est indéboulonnable. A ses côtés et après quelques hésitations L. Georges tient la corde face à S. Delannoy. A droite de la défense, J. Houara sera la titulaire tandis que sur le couloir gauche, il reste une hésitation entre L. Boulleau et A. Majri. La saison difficile de la parisienne lui a fait perdre son avance et la jeune lyonnaise a su saisir l’occasion.
Au milieu, C. Abily n’est pas discutable et à ses côtés A. Henry a pris le dessus sur E. Bussaglia mais cette dernière sera très importante également dans les moments clefs. Sur les côtés de ce 4-4-2, deux joueuses d’expérience. A droite, E. Thomis et sa pointe de vitesse (mais pas que !) vont donner le tournis aux défenses adverses. A gauche, « Zinedine Necib » ! Née à Marseille comme notre Zizou national, Louisa sera LA clef de l’équipe de France. Longtemps blessée cette saison, la réussite des Bleues sera fortement liée au niveau qu’aura ou pas retrouvé Louisa Necib. Son influence dans le jeu et surtout sur les coups de pied arrêtés seront importants dans les matchs décisifs.

Le Groupe France :

Gardiennes : Sarah Bouhaddi, Céline Deville et Méline Gérard

Défenseurs : Laure Boulleau, Annaig Butel, Sabrina Delannoy, Laura Georges, Jessica Houara, Amel Majri, Griedge Mbock Bathy Nka et Wendie Renard

Milieux de terrain : Camille Abily, Elise Bussaglia, Kenza Dali, Kheira Hamraoui, Amandine Henry, Claire Lavogez, Louisa Necib et Elodie Thomis

Attaquantes : Marie-Laure Delie, Kadidatou Diani, Eugénie Le Sommer et Gaétane Thiney

Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire une belle Coupe du Monde. Toute la France est derrière son équipe de France Féminine. Allez les bleues !

Une réflexion sur “Les Bleues de Bergeroo sont prêtes pour la Coupe du Monde Féminine

  1. Pingback: Union sacré derrière les Bleues | So Football Club

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s