La Coupe du Monde Féminine, c’est parti pour les Bleues de Bergeroo

Il y a quelques jours, Philippe Bergeroo, le sélectionneur de l’équipe de France Féminine de Football, a dévoilé sa liste pour la prochaine Coupe du monde de Football qui se déroulera au Canada du 6 juin au 5 juillet 2015. Et comme à son habitude le sélectionneur des Bleues a fait dans le classique. Ce qui est nullement négatif, le classique a du bon également surtout quand il rime avec continuité.

Vingt-trois joueuses Françaises ont donc été sélectionnées pour cette Coupe du Monde mais également sept réservistes pour pallier à d’éventuellement désistements.

CDRT2RIWEAAJPIcLe sélectionneur des Bleues, droit dans ses bottes, a donc suivi sa ligne de conduite. Depuis le début de sa prise de fonctions en Juillet 2013, Philippe Bergeroo n’a jamais changé de plan s’appuyant sur une grande majorité des joueuses qui composaient déjà le groupe de Bruno Bini, son prédécesseur. Bouhaddi, Renard, Georges, Abily, Henry, Necib, Thiney sont toujours leaders de ce groupe. Mais Bergeroo n’a pas eu peur de la jeunesse, bien au contraire. Depuis deux ans, elles sont plusieurs jeunes joueuses à avoir goûter au maillot bleu. Gérard, Butel, Majri, Mbock, Lavogez, Diani vont disputer leur première coupe du Monde à moins de 24 ans.

Le choix de la jeunesse est donc très clair car au-delà de cette coupe du Monde, l’objectif du sélectionneur est de travailler pour les prochains Jeux Olympiques au Brésil et la coupe de Monde 2019 en France.

Autre particularité de ce groupe, c’est la forte présence de joueuses Lyonnaises (10) et Parisiennes (7). Peu de place pour les autres clubs. Est-ce que cela sera bénéfique au groupe ? Nous aurons la réponse fin Juillet et espérons surtout que cela ne ressemblera pas à l’équipe de France masculine des années 90 avec la forte rivalité entre les Parisiens et les Marseillais fortement représentés chez les Bleu à cette époque. Mais ces filles sont intelligentes et le groupe semble vraiment homogène et soudé.

Et puis Philippe Bergeroo, c’est un peu le jumeau de Didier Deschamps. Sobre, calme, efficace et ambitieux, il ne badine pas sur la discipline, la rigueur et le respect du collectif. Il a d’ailleurs choisi de faire comme son homologue en faisant appel à sept réservistes qui débuteront le stage à Clairefontaine à partir du 11 mai. « On fait 15 jours ensemble puis la dernière semaine, elles ne seront plus avec le groupe. Je préfère fonctionner comme Didier Deschamps » explique-t-il.

A vos marques, prêt, partez ! La coupe de Monde Féminine, c’est parti. Rendez-vous très vite au Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s