Rencontre avec Frédéric Leclerc, speaker au Luzenac Ariège Pyrénées

So Football Club met en avant toutes les fonctions que l’on peut retrouver au sein d’un club de football. Aujourd’hui, j’ai choisi de mettre en avant la fonction de speaker. Rencontre avec celui du club de Luzenac, Frédéric Leclerc.

leclerc fred

Qui êtes-vous Frédéric Leclerc ?

Frédéric LECLERC, j’ai 47ans, je suis marié à Christèle et j’ai trois enfants (Catherine, Julien et Samuel)

Faut-il être un supporter du club pour exercer la fonction de speaker ?

Il faut un engouement particulier pour le club c’est évident.

Est-ce qu’il serait possible pour vous d’exercer cette fonction dans un autre club ?

Pour moi se serait compliqué car Luzenac m’a tellement apporté. Mais c’est une fonction tellement plaisante que pourquoi pas.

Comment êtes-vous arrivé à cette fonction ?

Je suis devenu speaker à l’USL (Union Sportive de Luzenac) tout d’abord sur une boutade avec Henri LACAZE alors président du club. Je l’avais un peu chambré sur la manière d’animer le stade Paul FEDOU. Il m’a dit : « Effectivement. Peux-tu relever le défi ? ». Et voilà c’était parti.

Parlez-nous de votre rôle. Un speaker c’est quoi ?

A Luzenac, c’est un peu particulier car le club fonctionne avec principalement des bénévoles. Les taches sont souvent multiples, mais depuis quelque temps les fonctions de chacun se précisent un peu plus. Pour ma part, j’assure l’animation musicale du stade, l’ambiance avant et après les matchs. Le challenge des jeunes joueurs des clubs Ariégeois à la mi-temps. Je travaille en étroite collaboration avec le staff, Nicolas MARQUIS, directeur de la communication et Christophe RODRIGUEZ, directeur sportif et administratif. J’annonce les compositions d’équipes, les changements mais je ne peux pas intervenir comme le ferait un supporter pendant le match. Bien que cela me démange parfois ! Je voudrais associer mon ami Thierry BACCARAT qui m’aide dans mes fonctions et qui me remplace lorsque je suis indisponible. Je suis en relation avec un petit groupe de supporter qui essaie de se structurer. J’essaie de leur apporter mon aide (création de chants, rassembler un maximum de fans du club, etc…). J’ai eu aussi l’occasion à plusieurs reprises de faire des déplacements à travers toute la France. C’est vraiment une aventure magique.

Comment devient-on un bon speaker ?

Je crois qu’au départ il faut avoir un sens de l’animation et ne pas avoir peur de la foule. Bien souvent les personnes que je rencontre me confient qu’elles ne pourraient pas parler devant tant de monde. Mais c’est avant tout une passion.

Dans le club, vous êtes aussi important que peut l’être un joueur ?

Non, certainement pas. Il faut rester serein. Le rôle d’un speaker est important pour le lien avec les supporters mais le gros du boulot c’est sur la pelouse.

Parlons football enfin terrain plutôt car parler du rôle de speaker c’est déjà parler football ! Comment voyez-vous l’accession à la ligue 2 ?

Comme je le dis plus haut, c’est une aventure magique que vit le club. Au départ, c’est une bande de footeux travaillant au talc (Luzenac possède la plus grande carrière de Talc du Monde) qui a créé ce club avec plus tard, Mr LOUBET, maire de Luzenac qui était passionné de foot et qui a apporté énormément au club. Depuis Jérôme DUCROS, avec Fabien BARTHEZ, ont amené plus de professionnalisme. Je ne vais pas parler des structures pour l’an prochain, mais je sais que tout le monde travaille d’arrache-pied pour trouver une solution.

Le L.A.P. (Luzenac Ariège Pyrénées), c’est une évolution extraordinaire pour ce petit village. Racontez-nous comment le vivez-vous de l’intérieur ?

Tous les bénévoles sont, bien sûr, heureux pour le club mais pour l’instant, il est trop tôt pour parler de notre rôle dans le futur.

Allez-vous changer des choses pour la ligue 2 ?

Pour ma part, j’essaie de voir ce qui se fait à l’étage au-dessus. J’ai pu rencontrer, lors de matchs caritatifs, Jean-Pierre PAOLI, le speaker du parc des princes et du PSG, qui m’apporte beaucoup par ses conseils et avec qui je suis souvent en contact.

Un speaker doit-il souvent changer des choses, évoluer, se renouveler ?

Se renouveler oui, car c’est comme tout, le monde évolue les supporters aussi et il faut leur apporter ce qu’ils attendent.

Combien ça gagne un speaker ?

Pour ma part, je suis bénévole et je n’ai aucune idée de ce que peut gagner un speaker.

Comment gagnez-vous votre vie ?

Je suis fonctionnaire territorial, employé par le conseil général de l’Ariège dans un collège comme agent technique.

Que conseilleriez-vous à un lecteur qui souhaiterait exercer cette fonction ?

Avant tout, être passionné par ce que l’on fait sinon on a très peu de chances de réussir. Avoir le sens de la communication.

Quel est votre plus grand souvenir de foot ?

En tant que supporter la finale à Glasgow : Bayern Munich contre Saint-Étienne. Et avec Luzenac, j’en citerais deux. La montée en National et en ligue 2.

Permettez-moi pour finir de rendre hommage à tous mes amis bénévoles de la première heure : Didier, Francis, les deux Jacques, Henri, Daniel, Monique, Jean-Michel et tous les autres. Merci également aux joueurs et à Christophe PELISSIER pour tout ce qu’ils nous ont amené.
Et enfin, merci à toi Sébastien, pour mettre la lumière sur une fonction tellement passionnante.

Luzenac Merci Frédéric et bonne continuation

Une réflexion sur “Rencontre avec Frédéric Leclerc, speaker au Luzenac Ariège Pyrénées

  1. Pingback: Foot Amateur – Luzenac Ariège Pyrénées (LAP) de retour au niveau National – National 3 (anciennement CFA2) | My Football Club

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s