La surprenante reconversion du divin chauve !

barthezS’il y a bien un Champion du Monde 98 que peu de monde voyait rester dans le milieu du foot, c’est bien lui ! Tout le monde connait sa passion pour les voitures et la vitesse mais ce que l’on sait moins c’est que le foot n’était pas que son métier mais également une vraie passion. C’est ce que nous avons découvert lorsqu’il est revenu dans sa région d’origine l’Ariège où il est né le 28 juin 1971 à Lavenanet. Le plus grand gardien Français de l’histoire est aujourd’hui directeur général du Luzenac Ariège Pyrénées (LAP). Il n’a pas choisi ce club par hasard car ce n’est pas un club de district ou de division régionale mais le premier du championnat National  sur la saison actuelle (2013/2014), qui vient d’assurer sa montée en ligue 2 à cinq journées de la fin du championnat. Un club ambitieux en somme !

Avant cela, « le divin chauve » a eu une riche carrière pro durant 17 ans, débutée à Toulouse en 1990 et se terminant à Nantes en 2007. En 1986, il intègre le centre de préformation du TFC sous direction d’un certain Elie Baup. Il débute en ligue 1 (première division à l’époque) en septembre 1991. Puis sa carrière s’accélère avec sa signature pour l’OM en 1992 avant de remporter la ligue de champions en 1993. Ensuite c’est Monaco avec deux titres de champion (1997 et 2000) et une demi-finale de ligue des champions en 1998. En 2000, Alex Ferguson le choisi pour devenir le remplaçant de l’idole d’Old Trafford, le Danois Peter Schmeichel. Il remportera deux championnats (2001 et 2003). Il finira sa carrière en France avec un deuxième passage à Marseille (de 2004 à 2006) et une dernière saison à Nantes pour finir en 2007. En équipe de France, il débute en 1994 mais deviendra titulaire seulement en 1997, barré par le grand Bernard (Lama). La suite tout le monde la connait ! Il quittera les Bleus en 2006 après la coupe du Monde. Après sa carrière, il sera plusieurs fois consultant pour TF1 et passera beaucoup de temps à s’adonner à sa passion pour les courses automobiles.

Mais apparemment le football lui manquait trop.  En décembre 2013, il intègre la direction du LAP (il était tout de même président d’honneur depuis début 2012).  Sous l’impulsion de son ami Jérôme Ducros (promoteur immobilier toulousain) qui vient de reprendre la présidence du club en 2011, il s’investit sans compter et apporte son expérience du haut niveau intervenant dans plusieurs domaines dont le recrutement et collaboration avec le fidèle entraineur Christophe Pélissier.  Fabien sera content d’être mis en avant dans cette rubrique mais il sera aussi ravi de ne pas être le seul à l’être. C’est donc une belle réussite pour ce club et son célèbre champion du monde 98 mais également pour son entraineur Christophe Pélissier, fidèle au club depuis 7 ans, les menant donc  du CFA à la Ligue 2. Arrivant à créer un groupe avec des jeunes et des joueurs d’expérience comme Nicolas Dieuze (35 ans – 7 ans au TFC en ligue 1) ou Julien Outrebon (30 ans – passé par Troyes).

On peut même dire que c’est un véritable exploit quand on sait que le petit village de Luzenac compte 551 Habitants (2 naissances pour 18 décès en 2012 !). Dans ces conditions, il  faut s’adapter car si le siège social peut-être conservé à Luzenac, les installations sportives du petit village ne suffisent plus. Et comme rien n’est simple, les joueurs ne s’entrainent pas à Foix, où ils disputent leurs matchs de championnat, mais à 96 Km de là, dans la commune de Castelmaurou. Avec la ligue 2, de nouvelles exigences se mettent sur la route du ce club créé en 1936 et qui a pris son temps pour se structurer et accéder à ce niveau. Aidé financièrement par Des années 80 aux années 2000, le club bataille entre le haut niveau régional et « le bas » niveau national. Puis à partir de la saison 2000-2001 le club se stabilise entre  le CFA 2 et  CFA (Championnat de France Amateur). Il fini par accéder au championnat National pour la saison 2009-2010 et y restera jusqu’à aujourd’hui. Demain, c’est une nouvelle étape avec la ligue 2.  Il va falloir trouver un stade pour être aux normes de la Ligue de football professionnel (LFP). Et des stades homologués à la ligue 2, il n’y en a pas beaucoup dans la région ! Mais avec un promoteur immobilier et un champion du monde du football à sa tête, il ne fait aucun doute que le LAP trouvera rapidement une solution.

Mais pour Fabulous Fab (comme l’appelaient les Anglais), le plus excitant commence et il adore ça !

Alors bonne chance.

Une réflexion sur “La surprenante reconversion du divin chauve !

  1. Pingback: Foot Amateur – Luzenac Ariège Pyrénées (LAP) de retour au niveau National – National 3 (anciennement CFA2) | My Football Club

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s