Sandie Toletti, grand espoir du foot féminin

Le Football Féminin Français regorge de jeunes talents. Rencontre avec l’un des plus grands espoirs des Bleues, Sandie Toletti, 18 ans et joueuse de Monptellier HSC.

µQui êtes-vous Sandie Toletti ?

J’ai 18 ans, je suis née à Bagnols sur Cèze. Je suis en STAPS à Montpellier. 

 Pour vous le foot c’était une évidence avec une famille si passionnée ?

Une évidence, je pense puisque toute ma famille était mordue de foot, mes frères jouaient, mes cousins, mes amis, mon père était entraineur, ma mère secrétaire du club où j’ai commencé.

Trop de foot tue le foot ! N’avez-vous pas fait une “overdose” à certains moments ?

Si parfois j’ai eu des moments où j’en avais marre du foot. Puis passent les vacances, tu t’arrêtes une semaine, deux semaines puis ensuite t’as tellement envie de reprendre….

Avez-vous pratiqué un autre sport ?

Oui j’ai fait du badminton avec l’UNSS pendant 4 ans. J’ai bien aimée mais je n’étais pas passionnée comme le foot.

On reviendra sur votre formation lors de la seconde partie mais Montpellier, c’est un bon centre de formation ?

Un centre de formation je ne sais pas, quand je suis arrivée à Montpellier j’étais aussi au centre de Clairefontaine, je m’entraînais la semaine à Clairefontaine et je descendais le week-end pour jouer avec Montpellier. 

A 18 ans, tout va très vite pour vous avec vos débuts en D1 et un premier appel avec les “grandes” bleues. Cela ne vous fait pas peur ?

Non ça ne me fait pas peur, je prends ce qui arrive, je vis au jour le jour, je suis très heureuse.

Comment définiriez-vous votre caractère ?

Timide quand je ne suis pas avec mes amis. 

Comment gérez-vous le début de votre carrière de haut niveau ? Et avec qui ?

Je suis à Montpellier en appartement. J’ai toujours eu ma famille et les amis très proches de moi. Ils viennent me voir à presque tous mes matchs. Ça fait vraiment du bien de les voir comme ça derrière moi.

Que représentent les études pour vous ?

Je suis à la fac de sport à Montpellier. Je sais qu’il faut continuer les études car pour les filles, on ne peut pas vivre du foot et ça s’arrête tôt une carrière de footballeuse. Donc c’est important. 

Sur le terrain, vous êtes plutôt à l’aise techniquement. Quelles sont les choses sur lesquelles vous devez encore progresser ?

Je dois progresser physiquement. Je dois aussi progresser ma vitesse.

Quel est le poste où vous préférez jouer ?

J’aime bien jouer 6 ou 10. Après en D1, je trouve que c’est mieux de jouer en 6 parce qu’on touche plus de ballons, alors qu’en 10 c’est plus difficile.

Comment gagnez-vous votre vie ? 

J’ai un contrat avec Montpellier

Qu’est-ce que ça fait d’être championne du Monde à 17 ans ?

C’est énorme ! C’est juste magnifique.

Comment expliquez-vous la réussite de votre génération ?

On est une génération où on s’entend très bien en dehors comme sur le terrain. On aime être ensemble, rigoler. C’est du plaisir quand on joue ensemble. On est vraiment solidaires ensemble.

Comment voyez-vous votre carrière ? et l’après carrière ?

Je ne sais pas comment je la vois, j’espère aller le plus loin possible.

Quel est votre plus grand souvenir de foot ?

Mon plus grand souvenir … Y en a tellement … Mais je vais dire soulever la Coupe du Monde le 13 Octobre 2012 !

 

Merci Sandie et à bientôt.

Sandie Toletti1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s