Génération 87 : Confirmation ou feu de paille ?

Génaration 87Le football est un sport où le talent ne suffit pas toujours. Boudée par R. Domenech, la génération 87 du football Français, Championne d’Europe des – de 17 ans en 2004 (Vainqueurs en finale de l’Espagne de Cesc Fabregas et Gérard Piqué entre autres), est sans doute la plus douée de ces 20 dernières années. Aujourd’hui, notre équipe de France de football est composée de 4 joueurs talentueux de cette génération 87 : H. BEN ARFA – K. BENZEMA – S. NASRI – J. MENEZ  (B. MATUIDI et L. REMY sont aussi nés en 1987 mais n’ont pas participé à l’aventure des – 17 ans.)

Non retenus par R. Domenech pour la Coupe du Monde de Football en Afrique du Sud (logique pour certains d’entre eux, un peu moins pour d’autres), ils ont au moins évité la catastrophe Knysna. Merci Raymond !

Avec des parcours bien différents, voici ces quatre footballeurs maintenant à l’âge de la maturité. Cet Euro 2012 est donc l’occasion pour eux de franchir un palier et devenir les futurs leaders de l’équipe de France. Mais vont- ils réussir à s’imposer comme des leaders ?

K. BENZEMA a eu une évolution ascendante à Lyon, au Real Madrid ou en Équipe de France. Formé à l’OL, il intègre petit à petit le groupe pro pour devenir incontournable à partir de la saison 2007/2008. Après la Ligue 1, direction la Liga est le Real Madrid de José Mourinho. Les débuts sont difficiles : concurrence, nouveau pays, éloignement du sa famille mais également dureté de son entraineur. Mais cette année, tout a changé, titulaire à la pointe de l’attaque Madrilène, il marque 21 buts en championnat. Mais il s’est surtout endurci mentalement et physiquement. Mourinho l’a transformé. Quand il l’a recruté, le coach portugais savait où il voulait l’amener. Et comme le dit José :  » Vous n’avez encore rien vu ! » Tout bénéfice pour l’équipe de France. Après avoir fait ses gammes dans les équipes de France jeunes où il grandit petit à petit (il n’était pas titulaire lors du sacre européen de la génération 87), il pointe son nez en équipe de France A alors qu’il n’est qu’espoir. Il participe à l’Euro 2008 mais pas à la Coupe du Monde 2010. Aujourd’hui, il est pressenti pour devenir un leader des Bleus. Sur le terrain, ses performances sont plutôt bonnes mais il doit encore s’affirmer pour devenir un vrai leader.

Ses caractéristiques : Bon techniquement et (maintenant) physiquement, il est capable de frapper fort et précisément des deux pieds. Il aime bouger sur le front de l’attaque avec une préférence pour le côté gauche où il aime s’excentrer pour revenir dans l’axe et frapper. Bon devant le but, il doit tout de même faire preuve d’encore plus de sang froid dans certaines situations. Son jeu de tête est quand à lui encore à améliorer pour définitivement s’installer comme l’un des tous meilleurs attaquants du monde. Ayant tendance à prendre du poids, il doit aussi progresser physiquement.

90 % de chances de devenir un leader de l’équipe de France de Football

S. NASRI ou le minot de Marseille. Formé à l’OM, il devient professionnel en 2004. Pendant deux saisons, il joue assez régulièrement mais peine physiquement et manque de régularité. Il est très jeune : 18 ans. La saison suivante sera sa meilleure sous le maillot de l’OM et il sera même élu meilleur espoir de Ligue 1 à 19 ans. Sa dernière saison sera marquée par plusieurs blessures. Ensuite, il part pour la Premier League et choisi le Arsenal d’Arsène Wenger à Londres. Il franchit un nouveau palier. Wenger l’utilise comme milieu offensif gauche où il fera 3 bonnes saisons même si parfois ce fut en dents de scie et avec une grave blessure en 2009. Il fut élu joueur français de l’année en 2010 par France Football. Toujours en Premier League, il choisi Manchester City où il vient de remporter le titre de champion d’Angleterre. En équipe de France, il est passé pas toutes les catégories jeunes avant d’intégrer l’équipe A en 2007. Il participe à l’Euro 2008 (avec des bouts de match contre la Roumanie et l’Italie) mais pas à la Coupe du Monde 2010. Aujourd’hui, il aborde l’Euro 2012 dans la peau d’un titulaire.

Ses caractéristiques : Excellente technique ballon au pied auquel s’ajoute une très bonne vision du jeu. Il est capable d’alterner pied droit / pied gauche pour des passes courtes ou longues. Également doté d’une très bonne frappe, il doit maintenant apprendre à être plus spontané dans le jeu. En espérant que ses petits problèmes physiques soient derrière lui. Psychologiquement : trop émotif, son mental sera la clé de sa réussite … ou pas. Leader technique, il le sera mais leader du groupe ?

55 % de chances de devenir un leader de l’équipe de France de Football

H. BEN ARFA  Formé à INF Clairefontaine, centre technique du football Français, qu’il intègre à seulement 12 ans, il fait partie de la génération de l’INF rendu célèbre par le documentaire diffusé sur Canal + : « A la clairefontaine ». A 15 ans, il rejoint le centre de formation de l’Olympique Lyonnais. Il débute en Ligue 1 en 2004. Il passera 4 saisons avec Lyon où il alternera le meilleur et le pire. Très doué techniquement, il irrite par son comportement « d’adolescent ». Après une bonne saison 2007/2008, il sera élu meilleur espoir de Ligue 1. En 2008, il part à l’OM, il laisse encore entrevoir un talent hors normes. Mais son comportement irrite encore ses entraineurs (E. Guerets et D. Deschamps), ses coéquipiers et les supporters de l’OM. Après 2 saisons en demi teinte, il part en Premier League, pour NEWCASTLE. Mais après 4 matchs et un méchant tacle, il se blesse gravement (double fracture tibia-péroné de la jambe gauche). Son indisponibilité est de six mois. Cette saison, il revient tout aussi à l’aise techniquement mais semble avoir changé mentalement. Très touché par cette grave blessure, il termine de très belle manière la saison et semble avoir mûri. En équipe de France, il passe également par toutes les catégories de jeunes. En 2008, il apparait dans l’équipe A et marque lors de sa première sélection chez les Bleus. Pré-sélectionné en 2008 et 2010, il ne sera finalement pas retenu pour ces compétitions. Aujourd’hui, Laurent BLANC lui fait confiance et aborde cette Euro Foot dans la peau du joker qui peut faire basculer les matchs.

Ses caractéristiques :  Une technique hors norme ! Sans doute le plus doué dans ce domaine, Il est capable par ses dribbles et ses accélérations de tout changer. Il possède également une bonne frappe de son pied gauche mais comme tout gaucher, il ne se sert pas assez de son pied droit. Il n’est pas encore totalement revenu physiquement de sa grave blessure et a encore quelques craintes dans les duels. Son jeu de tête est quasi inexistant mais sa technique est tellement au dessus du lot que s’il devient « un homme », il sera LE boss de l’équipe de France

45 % de chances de devenir un leader de l’équipe de France de Football

J. MENEZ rejoint le centre de formation du FC Sochaux à l’âge de 13 ans. Débutant en pro en 2004, il est le plus jeune joueur à réaliser un triplé en Ligue 1 (17 ans). Après un apprentissage dans le cocon Sochalien, il part pour MONACO. Il y passera 2 saisons où on lui demande de faire oublier L. GIULY. Son bilan est mitigé car l’ASM passe deux saisons dans le ventre mou de la Ligue 1. L’AS Roma et la Série A s’ouvre alors à lui. Son intégration dans un Calcio très rigoureux est difficile. Puis il s’installe progressivement dans le 11 de départ. C. Ranieri lui fait confiance est son début de saison 2010-2011 est exceptionnel. Mais C. Ranieri est remplacé par V. Montella qui ne compte pas sur lui. Cette saison, il revient en France, au PSG. Après une intégration correct, il explose de nouveau, en deuxième partie de saison et devient un leader du PSG. En équipe de France, comme ses copains, il fait ses gammes en équipe de jeunes. Il connait sa première sélection très tard par rapport à ses compères (Août 2010). Sélectionné pour cet EURO Foot 2012, il peut être très intéressant par sa polyvalence.

Ses caractéristiques : Lui aussi à une excellente technique, il est même très rapide ballon au pied. Quand il a le ballon aux pieds, il aime percuter et peut faire des merveilles. Mais il en abuse un peu trop et perd donc trop de ballon. Son jeu de tête a beaucoup évolué mais reste à améliorer. Utilisé côté droit ou côté gauche pas ses entraineurs successifs, ne pourrait-il pas évoluer plus souvent dans l’axe ? Ses caractéristiques correspondent parfaitement à l’avant-centre percuteur. Encore trop timide, il doit absolument s’améliorer là-dessus pour franchir le palier d’un vrai Leader.

30 % de chances de devenir un leader de l’équipe de France de Football

Cette génération 87 atout pour être très présente dans le futur de l’équipe de France, mais il reste encore quelques zones d’ombres pour pouvoir dire qu’ils seront des leaders du groupe FRANCE. Leurs qualités techniques de footballeur ne sont pas remises en question mais pour le haut niveau et pour devenir un très grand, il faut également avoir « un mental de fer ».

Génaration87Aujourd’hui, Karim Benzema se détache un peu pour devenir un vrai leader sur le terrain mais réussira-t-il à l’être en dehors du terrain. Il doit encore forcer son caractère introverti.Pour les trois autres, tout dépendra de leur capacité mentale et …… de leur entourage. Mais il y a peu d’espoirs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s